Maxime éblouissant: 68 m 49 et la victoire ! 31

le record et le titre de champion en Nationaux (une sorte de N2 venant après les huit athlètes qui lancent en "Elite") aux France de lancers longs de Salon-de-Provence ! Maxime FRERET a écrasé la concurrence dès le premier essai, avec un excellent jet à 64 m 08, dans les eaux de son record personnel (64 m 75 l'été dernier). Si au bilan ce n'était pas encore gagné, puisque le meilleur des engagés avait culminé à 64 m 76, l'affaire était bien partie, son adversaire le plus proche relégué à plus de quatre mètres... Un deuxième essai à 60 m 59 confirmait la forme de notre lanceur, et seuls deux autres concurrents parvenaient à dépasser la ligne des 60 mètres.

C'est alors qu'au troisième essai, Maxime a tout lâché dans un jet surpuissant et néanmoins forcément très maîtrisé: 68 m 49, et son record battu de près de quatre mètres ! Avec un tel lancer, le titre en Nationaux (attention donc, pas en "Elite", disputé le dimanche) était quasiment assuré et un seul concurrent a ensuite envoyé son javelot à un peu plus de 61 m. Une victoire très nette donc, et une performance qui propulse Maxime au huitième rang français toutes catégories ! Ce n'est pas la première victoire de notre champion, déjà de multiples fois couronné en Normandie, mais c'est un début à ce niveau. On se rappelle un titre de champion de France UGSEL en cadets, avec un 50 m 71 qui ne le plaçait pas si haut dans la hiérarchie de cet âge... On se souvient aussi de ce premier jet au-delà des 60 m à Saint-Lô en juillet 2020, où Maxime avait gagné plus de cinq mètres en une seule fois avec ses 62 m 90. Ensuite il a marqué un peu le pas, perturbé comme beaucoup par les problèmes d'entraînement et d'organisation liés au COVID, et accaparé par ses études. Mais l'année 2023 lui a permis de reprendre sa marche en avant, grâce à un emploi du temps plus maîtrisé et le démarrage de sa carrière professionnelle: avant aujourd'hui, huit de ses dix meilleurs lancers dataient de cette année-là, dont quatre au dessus des 63 m. Par ailleurs, Maxime a su depuis un moment accomplir de bonnes performances lors des "grandes occasions"; outre son record de 64 m 75 lors des interrégionaux le 2 juillet de l'an dernier, il avait réussi 64 m 22 lors de régionaux d'hiver et les deux "plus de 63" respectivement à ... Salon aux France d'hiver de l'an dernier (63 m 24), et aux France élite d'Albi (une première participation au plus haut niveau français - 63 m 10). De même ses deux jets de l'automne dernier à 62 m l'ont été pour la qualification et la finale de la Coupe des Lancers. Par ailleurs le seuil des 68 m et donc le classement N2 sont franchis, soit l'équivalent au barème de 10''64 au 100 m, 3'46'' au 1500, 7 m 40 en longueur ou 16 m au poids senior ! Seuls Stéphane RUEL, Chloé TRAISNEL et Bertrand SAVARY au club ont atteint ce stade, Hugo CHAUVIERE y étant parvenu une fois au 10 km sans que ce soit homologable: cela situe la valeur de la performance...

A vingt-cinq ans Maxime arrive donc à maturité, après des années d'études où ce n'était pas toujours facile de se préparer, mais maintenant qu'il est "installé" il peut planifier avec plus de rigueur et de continuité sa préparation. Toute l'expérience accumulée depuis ses premiers France FFA en juniors en 2016 est d'ores et déjà complétée de manière efficace par un travail de musculation très complet et régulier: des barres certes, mais de la course et du travail technique d'élan et de lancer proprement dit. Selon des sources bien informées, il a même des marques fiables ! Si ce dernier point demande à être confirmé ou conforté, en tout cas notre nouveau champion a toutes les armes pour continuer à progresser et rejoindre l'élite de sa spécialité, grâce à son travail et aux conseils avisés de son entraîneur Fabrice BARBEY (là aussi pas de hasard: Fabrice encadre régulièrement des stages régionaux au javelot). Un signe qui ne trompe pas: récemment Maxime a été convié à participer à des meetings nationaux, et on ne doute pas que les MOUTARDE, CONROY et consorts vont maintenant le regarder d'un oeil attentif, voire circonspect... Sans parler d'un nouveau billet pour les "Elite" !

Le podium des Nationaux de javelot, et Maxime tout en haut ! Photo F.BARBEY

Partenaires