Evènement

 Jui
Juillet
Aou 
L M M J V S D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Les dernières infos

France jeunes: FAUSTINE EN BRONZE !

et un nouveau record de la Manche du marteau cadettes, avec 55 m 24 dès le premier essai, sa première performance de niveau N4: Faustine OLLIVIER a accompli son chef-d'oeuvre de l'année !

Ce n'était pourtant pas évident au vu des bilans, mais divers éléments sont venus s'ajouter pour ce magnifique résultat, qui est aussi une surprise. Premier avantage, l'absence de BONJEAN, la meilleure cadette française sélectionnée aux Europe cadets et que Faustine avait rencontrée à Caen sans pouvoir approcher ses performances. On peut d'ailleurs regretter cette "collision" dans le calendrier, qui prive les France cadets de l'élite de ses jeunes. Mais beaucoup ont su en profiter, et notre lanceuse-tourbillon est de celles-là !

Dixième aux bilans initiaux, Faustine parvient  grâce à sa maîtrise à se qualifier brillamment pour la finale, en améliorant par deux fois le record de la Manche (53 m 32). Elle se situe alors à la cinquième place des athlètes retenues, avec deux adversaires ayant déjà lancé à plus de soixante mètres (LOUVARD et TEDETTI), POTY à près de 58 mètres, et LASSELIN qui a battu elle aussi son record au premier tour en lançant à 55 m 63. Si tout le monde espère la voir finaliste (c'est-à-dire dans les huit qui pourront concourir six essais), le podium est en théorie peu accessible, d'autant que d'autres filles n'ont pas atteint leur potentiel ou sont prêtes à aller plus loin. Et elle a déjà battu son record d'un mètre... De plus après le marteau est venu le concours du poids ce vendredi, et ça n'a pas bien fonctionné, Faustine restant largement en retrait de ses performances habituelles. Pour parachever les difficultés, une météo chaude et lourde comme le sud-ouest peut en réserver en été: même si le temps s'impose à toutes, être à son meilleur niveau à 15 heures n'est pas une évidence.

Mais le concours démarre de façon tonitruante pour notre Coutançaise: 55 m 24 au premier essai, record amélioré de presque deux mètres, et en plus la voilà en tête après la première ronde ! Au deuxième, LOUVARD (58 m 50) et TEDETTI (57 m 62) "remettent les pendules à l'heure", mais Faustine reste troisième. POTY n'est qu'à 54 m 62, et LASSELIN ne peut retrouver son efficacité des qualifications. Une autre "invitée" se fait menaçante: ZIVKOVIC dépasse elle aussi sa meilleure marque avec 54 m 17, puis 54 m 20. La suite du concours confirme le début: la dernière nommée réussit une belle série avec un 54 m 39 au troisième essai, POTY ne parvient pas à lancer plus loin, et LASSELIN a été éliminée avec seulement 46 m 85. On imagine un peu de tension, qui peut expliquer les trois échecs successifs de Faustine; on peut aussi penser à une prise de risques, vu qu'elle était installée sur la troisième marche de la "boîte", mais sans certitude... Grâce à l'ordre de passage des trois derniers essais, elle peut assurer un dernier essai plus "technique" à 53 m 15, preuve ultime de sa forme à ces championnats de France.

Un zeste de chance indéniable donc, mais le couronnement d'une belle saison qui a vu Faustine jouer les premiers rôles aux compétitions régionales dans les quatre lancers, et également sur les haies où elle a atteint un niveau tout à fait honorable (le standard IR3 avec ses 15''69 au 100 m haies le 7 juillet). Et rappelons qu'elle n'est que cadette première année ! Un parfum de revanche possible l'an prochain pour LOUVARD et surtout POTY et LASSELIN qui ont le même âge... Le fruit avant tout d'un travail à l'entraînement régulier depuis plusieurs années, et l'on sait que cela peut être ingrat: aller lancer à l'autre bout du stade dans la nuit et les intempéries, concilier la préparation avec les obligations scolaires et les déplacements parfois fort éloignés. D'un autre côté, et comme pour nos autres athlètes, cela forge le caractère et donne de l'expérience: du fait de son niveau, Faustine a déjà à son actif nombre de championnats régionaux voire nationaux depuis la catégorie minimes (ne serait-ce que les "pointes d'or" l'an dernier, et la finale des interclubs jeunes en octobre 2023).

Mais cela ne serait pas suffisant s'il manquait un élément essentiel: l'entraîneur ! Heureusement qu'il y a des retraités disponibles, car sinon comment répondre présent à un nombre incalculable de séances encadrées par tous les temps, sans parler des compétitions à hue et à dia. C'est la tâche de Christian LEFRANCOIS, qui se charge de la majeure partie de la préparation de Faustine, et qui en la connaissant bien sait tant conseiller que morigéner ou féliciter quand il le faut, tout comme pour la camarade d'entraînement Emma DUCHEMIN. Si Emma est maintenant largement devancée au marteau, elle ne rate pas une occasion de stimuler Faustine dans les autres lancers, créant une saine émulation propice aux progrès. Les deux demoiselles ont encore à peaufiner leur technique dans les lancers, ne serait-ce que pour être plus régulières. Christian n'a donc pas fini sa tâche, lui qui reconnaît modestement qu'il doit augmenter ses connaissances et qui a entrepris un chemin de formation supplémentaire. On imagine la joie  d'une athlète encore au début de sa carrière athlétique, et la satisfaction d'un cadre récompensé de si belle manière de son investissement.

Faustine emmenée par une juge avant le podium. Photo Fabrice BARBEY

 

Voir la suite


Partenaires