Evènement

 Jui
Aout
Sep 
L M M J V S D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Les dernières infos

Cléa victorieuse des critériums nationaux de marche !

alors que d'autres concouraient aux départementaux Cadets et plus à Querqueville, Cléa et Thaïs FENOUILLERE étaient qualifiées aux critériums nationaux de marche dimanche 29 mai à Gien. Cette compétition de niveau national est l'une des plus relevées de l'année pour les jeunes avec les interligues de Saran en octobre, et elle se déroulait en parallèle des championnats de France des 20 et 35 km qui regroupaient une bonne part de l'élite française. Une compétition dite "route" et non "piste" (d'où la longueur exprimée en km et non en m), mais sur un circuit de 1 km tout plat; donc hormis la surface, des conditions analogues à celles du stade.

Thaïs a été handicapée par un problème physique qui l'a obligée à abandonner au bout de six kilomètres sur le 10 km juniors, avec regret puisque ses performances de l'hiver permettaient d'envisager une place d'honneur et un temps de référence pour la suite de sa saison.

Cléa au contraire a réussi à parcourir ses 3 km de manière optimale, et elle termine par un exploit : la victoire ! Hormis lors du titre national de Maxime LECAPLAIN au 10 000 m juniors en 2013, personne au club n'a remporté une compétition de marche de ce niveau. Dans la course suivant celle de Maxime (qui se classe 8ème dans le très bon temps de 1 h 33'17''), Cléa surclasse ses adversaires et dépasse aussi son record sur le 3000 m piste; en 15'49'' elle confirme s'il en était besoin sa place dans l'élite nationale minimes.  Ajoutons qu'elle a accompli ses 3 km plus vite que Maxime au même âge ! Nul doute que Cléa nous réserve encore de belles choses cette saison, et parions aussi que Thaïs, que sa "petite soeur" commence à talonner, ne va pas en rester là. Assurément deux athlètes du club à suivre ces prochaines semaines !

Photo famille FENOUILLERE

 

 

Voir la suite


HUGO CHAMPION DE FRANCE DU 3000 M !

il a réussi ! Hugo CHAUVIERE a remporté, et de quelle manière, le titre de champion de France cadets du 3000 m ! Grâce à la vidéo du site fédéral, tout le monde a pu juger de la maestria avec laquelle il a accéléré environ 250m avant l'arrivée, puis à nouveau appuyé sur ses foulées dans le dernier virage pour ne plus être rejoint. En bonus, il nous offre un nouveau record de Normandie en 8'32''19 ! C'est le couronnement de deux saisons d'efforts et d'investissement sous la férule de son entraîneur Fabrice BARBEY.

Ce samedi 10 juillet 2021 restera comme le jour de la victoire tant attendue et tant préparée d'un jeune coureur certes talentueux mais d'abord déterminé et courageux.

Qu'il nous soit permis de revenir sur un minime qui découvre la compétition sur piste, et dont on remarque tout de suite l'intelligence de course, la méthode et la rigueur  dans le suivi de l'entraînement, et aussi la force de caractère face aux événements. Ainsi d'un titre régional en salle qu'il ne peut disputer car placé dans une série B; ainsi d'un premier France de cross en 2020 qu'il avait préparé des mois durant et auquel il devait être qualifié, sans doute déjà pour y bien figurer; ainsi d'un second France de cross cadets, encore mieux préparé que le précédent, et avec des chances de podium, annulé pour les raisons que l'on sait; ainsi d'un France sur piste à l'automne dernier, fiévreusement planifié après une brillante performance déjà sur 3000 m, puis supprimé quelques jours avant la date prévue. Et toujours Hugo a su retrouver la motivation, et se remettre à l'ouvrage. Ses récents résultats sur 1500 m et ses performances durant sa préparation laissaient espérer au moins un podium, et il a envisagé et anticipé autant que possible la tactique de course à adopter.

Car avec le champion rayonnant et plein de panache de sa victoire, il y a aussi le jeune athlète qui ne manque aucun entraînement, mêlant la sueur à la pluie durant des séances à faire pâlir nombre de seniors confirmés, qui termine parfois ses séries au sol, haletant et épuisé. Des heures et des heures de travail acharné, à des lieues de l'image de l'adolescent oisif et papillonnant qu'on prête parfois aux gens de son âge, mais au contraire un investissement résolu et constant malgré les contraintes. Car Hugo a une volonté de fer ! D'autant qu'il est un peu esseulé au club: ses camarades de l'équipe minimes ont tous renoncé. Mais heureusement, il est très soutenu par sa famille (dont on a entendu que les menus "spécial demi-fond" animent les conversations dans le foyer...), en particulier par son père David, qui l'accompagne durant les footings et les séances. A distance, car pour les autres, on se contente de le regarder déployer sa belle foulée sur le stade, vu qu'il va trop vite pour être suivi ! L'entraîneur ne dédaigne pas non plus courir avec lui en footing (ce qui a eu un effet manifeste sur sa forme...), et sinon on  y arrive en début d'échauffement ou alors durant la "récup" ! Mais pour Hugo il s'agit de vitesse, non de vantardise; on le sait lorsqu'on le côtoie durant les séances de musculation. Car un demi-fondeur doit aussi se muscler ! Et il a accompli également un gros travail cet hiver, ne renâclant pas à "soulever de la fonte" ou au gainage. C'est là que tous peuvent apprécier sa bonne humeur, son humour et son esprit. Assurément une tête bien faite et un charmant compagnon, sans une once de prétention: c'est même  connu dans d'autres clubs, où on nous l'envie déjà depuis un moment !

C'est pourquoi tout le monde au BAC se réjouit du succès de Hugo, et de son début de carrière si prometteur. Sa réussite rejaillit sur tout le club, récompense l'investissement des cadres, et en premier celui de Fabrice BARBEY, lequel peut porter à son crédit un deuxième titre national après celui du cross juniors par équipes en 2012. Mais ce succès est d'abord celui d'un athlète certes nanti de qualités physiques indéniables, mais au travail et à l'investissement exemplaires. Après une éventuelle sélection en équipe de France fin juillet, Hugo aura bien mérité un peu de repos !

Hugo franchit la ligne en vainqueur, malgré le retour de G.LEPROHON (dossard 119). Photo G.Hamon B.Daniel/Capture my sport/FFA

Hugo déjà en tête de la course. Photo G.Hamon B.Daniel/Capture my sport/FFA

 

Hugo sur le podium, récompensé par un officiel qui ne nous est pas inconnu... Photo famille CHAUVIERE

Voir la suite


Partenaires