France jeunes: il sera tout seul ! 15

à moins d'un miracle, Manolo BLIN sera donc notre seul athlète présent aux France cadets-juniors de Mulhouse du 15 au 17 juillet prochains. On peut regretter que le sort ait été contraire à Maelys GODEFROY, qui est ce mardi soir 28ème sur 3000 m plat et 26ème sur 2000 m steeple, alors qu'il y avait 24 places; il arrive que des corrections après vérification des listes n'amènent des modifications à la marge, mais ne rêvons pas trop... Et rendez-vous l'an prochain où elle sera sûrement encore plus forte !

Et les autres, direz-vous ? Une cascade de défections dues à diverses raisons, et en premier physiques. Hugo CHAUVIERE, qui était 6ème au 1500 m juniors, doit renoncer, victime d'une fièvre qui l'a affaibli et empêché de s'entraîner comme il aurait fallu. Quel intérêt effectivement d'aller en Alsace pour ne pas finir sa course, voire prendre des risques sur sa santé ? On imagine la grosse déception de notre demi-fondeur, déjà pénalisé ces dernières années par le COVID, et qui avait des chances au moins d'être finaliste au vu de ses sorties de ce printemps. Tout comme Maelys, il aura le loisir de montrer sa valeur l'an prochain en juniors 2, si ses études lui en laissent le temps...

Et que dire de Tom LEGRAVEREND, qualifié au javelot cadets, et qui s'est blessé à la main... aujourd'hui ! C'est bien dommage pour un jeune arrivé cette année au club, mais qui a montré sa motivation et son implication, ne serait-ce que le week-end dernier aux interligues. Cela s'appelle la poisse, ou la guigne !

Pour nos autres athlètes, des raisons différentes mais bien compréhensibles, notamment dues aux emplois d'été, qui constituent une bonne expérience pour l'entrée dans la vie active, sans parler d'une nécessité financière pour poursuivre ses études...  Plus anecdotique, il s'est dit que quelqu'un n'avait tout simplement pas prévu d'accomplir des performances suffisantes pour aller aux France ! On vous laisse deviner de qui il s'agit: quelqu'un qui a bien travaillé depuis le début de la saison et qui a logiquement progressé en conséquence. En tout cas, Charles GODIN, Marion LARSONNEUR, Capucine LERAUX et Anaïs MARTIN étaient qualifiables aux championnats de France, un indice patent de la valeur de nos jeunes !

 

Partenaires