Une rentrée excellente à Saint-Lô ! 8

 

 

Enfin la compétition ! Tout le monde était heureux ce vendredi 17 juillet sur le stade de Saint-Lô : un temps agréable, une préparation au cordeau de nos amis du Stade Saint-Lois, et tant les athlètes que les jurys ou même les spectateurs bien contents de retrouver l'ambiance de la compétition.

Les performances ont également été au rendez-vous, à l'image de celles du haut niveau depuis quelques semaines (voir par exemple le récent record de France du marteau d'Alexandra TAVERNIER, pour sa rentrée !). Chacune et chacun à son niveau a réussi à tirer son épingle du jeu, et parfois même à affoler les instruments ! La meilleure performance de la soirée est à mettre au crédit de Maxime FRERET au javelot. Tout juste sorti de sa journée de travail, Maxime lance d'abord à 55 m 92, puis exactement à la même distance au deuxième essai ! Très encourageant avec un record à 57 m 76, mais pas surprenant au vu de ses derniers entraînements. Et le troisième essai est étincelant: bien placé, très énergique, et le javelot retombe à 62 m 90 ! Cinq mètres de gagnés, une première perf de niveau national (N4) et une septième place au bilan français espoirs ! Un dernier jet à 56 m 89, et Maxime conclut un très beau concours, sous les yeux de l'entraîneur Fabrice BARBEY, et à quelques cm du record du club de Gilles DUCOS (63 m 30), ancien record de ligue juniors-seniors...

Egalement inspirée, Cléa FENOUILLERE gagne le 2000 m marche en benjamines loin devant ses deux camarades du PSLA, en 11'24''78 ! Un excellent temps pour une rentrée, et une saison ''post-virus" qui démarre en trombe, et avec des objectifs et des ambitions possibles cet automne. Même impression pour Baptiste GUERAND: notre récent bachelier accomplit une belle série en longueur, qu'il remporte avec 6 m 58 et quatre sauts à 6 m 50 et plus. Quand on sait qu'il avait un 100 mètres et demi dans les jambes... Le demi était même long, du fait d'un rappel un peu tardif du starter augmenté d'un arrêt différé du coureur ! Au final un 11''81 honnête, et un potentiel certain, justifié par le gros travail fourni à l'entraînement depuis déjà des semaines.

Intéressants aussi les temps d'Alice LEVERRAND sur 100 m (13''57 et 13''65), encore en phase de travail foncier, et par ailleurs les performances à la marche de deux athlètes moins expérimentées que Cléa. Sur 3000 m , Amandine BEGIN (21'30''90) et Céline FENOUILLERE (21'51''63) peuvent enfin tester les effets de leur travail technique de ces derniers mois, et montrent que le confinement ne les a pas empêchées de garder une bonne condition physique. Les épreuves de marche donnent d'ailleurs lieu à une gerbe de temps de haut niveau, comme celui de Maële BIRE-HESLOUIS (presque 1000 points à la table !) ou celui de Maxime LECAPLAIN: peut-être l'aspiration derrière ces chefs de file, mais sûrement au moins l'inspiration et la confirmation des progrès.

Une soirée comme on les aime, donc, avec de la réussite et de la sueur, mais aussi le plaisir de revoir toutes celles et tous ceux qu'on connaît après les épreuves de ces derniers mois: l'athlé ça nous manquait !

Partenaires