Pré-France: Faustine encore et toujours ! 15

Car c'est bien elle qui s'est mise en évidence à ces "pré-France" (ou inter-régionaux, comme on voudra). Est-ce une concurrence élevée en cadets-cadettes, avec l'objectif d'une sélection pour certains ? En tout cas notre lanceuse aux bras d'acier a virevolté vitesse grand V ! Tant par ses classements que ses performances, une belle réussite, qu'on en juge. Au marteau, Faustine OLLIVIER améliore une nouvelle fois le record de la Manche en lançant l'engin à 52 m 32; seulement deux jets validés (un autre à 49 m 48) mais le résultat est là, avec 808 points à la table et une première performance IR1 au barème des points clubs ! En plus le concours comportait la meilleure Française actuelle (BONJEAN, pratiquement à son record personnel avec 65 m 83), ce qui a donné un avant-goût du prochain rendez-vous à Albi. Au poids, nouveau record personnel et du club: 12 m 29, et en plus elle devance Carla MAURICE de 18 cm... Inversion au disque, Faustine réussit 28 m 83, 18 cm... Derrière Carla ! Au javelot, un autre record personnel et une superbe série: 33 m 12, et cinq jets au dessus de 30 m dont un autre à 33 m 01. Quelle vista ! Du coup, Faustine se replace dans la course aux France jeunes, puisque le record du club de Capucine LERAUX (33 m 43) lui avait suffi pour être retenue en 2022. A suivre, sachant que Faustine a de toute façon déjà dépassé le minimum requis au marteau. Quant à sa cinquième épreuve (!), elle a tout autant "assuré" en remportant sa série en 15''69, nouveau record personnel et 815 points ! Pas de France jeunes pour cela, mais une bien belle double journée.

Autre satisfaction de cette compétition, les 6 m 34 d'Enzo PICOT-CAMPAIN, qui saute trois essais plus loin que son ancien record et 782 pts; il court en 11''90 au 100 m et se réserve prudemment pour le relais... De même, Tom AUBREE (11''40 en séries, 11''38 en finale, et 777 pts) comme Baptiste ESNEE (11''75 en séries, 11''56 en finale) montrent leur forme pour cette fameuse échéance de la fin du dimanche. Le "quatrième larron" de ce quatuor de sprinters accomplit la meilleure performance à la table (846 points) avec un 100 m haies cadets en 15''29, à quatre dixièmes de son parcours express de Trappes le 3 juillet: on aura reconnu Eytan GIRARD. L'équipe conclut le dimanche par un 4 x 100 m en 45''53.

Nos autres représentants connaissent moins de réussite. Cerise COUTARD finit en 68''04 3ème d'une série un peu cahotique, alors que les temps de référence promettaient de l'émulation. Elle choisit sagement (la saison a été longue et intense) de ne pas courir le second tour; 800 points tout de même, et un printemps très positif. Maude LEGRAVEREND clôt une période de difficultés sur 800 m en 2'40''15, sans devoir être déçue sinon par des problèmes de santé qui l'ont empêchée d'exprimer son potentiel. L'an prochain elle sera toujours cadette, et on la sent prête à faire parler la poudre ! De même Maelys GODEFROY qui revenait d'un long moment d'inactivité forcée ne peut conclure sa saison par un billet pour les France jeunes; son temps sur 2000 m steeple (8'02''08) reste en-deça de ses récents 7'52''59, et en juniors ce sera difficile pour aller à Albi. Elle aussi demeurera dans sa catégorie l'an prochain, et la connaissant, les "chronos" pourraient bien descendre... Stanislas PREVOST lui ne peut plus prétendre aux France jeunes ! Mais il a encore du temps devant lui, et il doit être un peu sur sa faim car il n'a pas réussi à concrétiser les bonnes dispositions entrevues ces derniers temps: un disque moyen (34 m 43) et un marteau également dans sa moyenne de cette année (46 m 45) l'empêchent de tutoyer ses records, qu'il a poursuivis depuis le mois d'octobre. Le bilan n'est pourtant pas négatif, vu que son travail est exigeant et qu'il manque d'un soutien technique de pointe; c'est ce point, et les petits réglages indispensables pour avancer encore, qu'il pourra peut-être résoudre durant la prochaine saison. Lina DEGRAVE-TSAROPOULOS a également des raisons de viser l'automne qui vient; avec 10 m 05 au triple saut elle conclut une saison qui l'a vue progresser tant sur cette discipline qu'en sprint. Elle devrait être l'une des athlètes qui pourraient former une équipe interclubs cadets-juniors ambitieuse: en 2023 à Saran c'était un coup d'essai fort probant, en 2024 tout ce groupe de jeunes peut viser légitimement encore plus haut...

 

Partenaires