Interclubs: le maintien, et haut la main 25

une journée dont on se souviendra, que ce deuxième tour d'interclubs ! Le MACS, pour lequel on pouvait craindre une descente en Nationale 3, dont on se demandait après le premier tour qui pourrait venir "boucher les trous" de la feuille d'équipe, le MACS a donc réussi son rendez-vous à Val-de-Reuil ce dimanche 12 mai. A la poursuite de nos camarades du PSLA, nettement devant Lisieux et Le Havre, notre jeune équipe flamboyante d'allant et d'énergie termine avec 40 859 points, plus de deux mille points de plus que l'an dernier !

Parmi nos 44 athlètes (19 féminines et 25 masculins), toutes et tous ont su faire leur maximum pour apporter leur écot de points, souvent avec réussite, toujours avec volonté et abnégation. Car cette fois-ci la feuille d'équipe était pleine ! Comme toujours aux interclubs, des athlètes n'ont pas hésité à accepter de pratiquer d'autres épreuves que celles de l'habitude, voire tout bonnement à en découvrir ! Et c'est ce qui a fait de cette compétition un beau succès, grâce à l'ensemble du groupe dans un magnifique esprit.

Les hommes dussent-ils en rougir quelque peu, ce sont les femmes qui ont été les plus en verve, avec des performances de premier ordre, et un demi-fond qui ne fut qu'une suite de records personnels et de centaines de points amassés à qui mieux mieux. En exergue encore une fois les performances de nos deux marcheuses, dont la valeur suscite l'admiration : Cléa et Thaïs FENOUILLERE ont étincelé ! La première nommée améliore une nouvelle fois son record et en 14'54''73 réalise son cinquième temps N3 de la saison en cours ! On rappelle que ce barème qui compare tous les athlètes pratiquant en France est une grille seniors... Cléa, qui n'est encore que cadette, confirme sa place de troisième Française sur la distance du 3000 m. A peu de distance, sa soeur Thaïs accomplit un 15'42''81 fort honorable pour qui va bientôt achever sa troisième année de médecine; des conditions pas optimales pour se préparer... Presque 1600 points à elles deux, la marche féminine reste notre meilleure épreuve au total. Plus largement, si le demi-fond n'a pas toujours été à notre avantage depuis les débuts du MACS en 2007, cette mouture sera à marquer d'une pierre blanche, qu'on en juge ! Maelys GODEFROY (2'29''27, record) et Maude LEGRAVEREND (2'40''13) sur 800 m, 1253 points, Bertille LEPARQUIER (5'08''63, record) et Ninon JEANNE (5'09''23, record battu de plus de trente secondes !), 1430 points au 1500 m, Lola YON (11'13''93, record) et Aurore RENAULT (12'18''46, record), 1242 points sur 3000 m: le feu d'artifice ! Précisons que 1200 points de moyenne auraient donné 44 400 points en tout, c'est dire le niveau, jamais vu pour notre club.

L'autre performance de pointe (si l'on ose) est en lancers, à mettre à l'actif de Faustine OLLIVIER, qui exprime tout son potentiel au marteau: ses 50 m 95 constituent un nouveau record de la Manche cadettes au 3 kg ! La voilà au niveau IR2, avec la treizième performance française de la saison, et un billet qui prend tournure pour les France jeunes. Petite remarque: sur les quatre essais, Faustine en place un autre à 50 m 29; un palier est clairement franchi. A sa suite, Emma DUCHEMIN peut également se targuer d'un record personnel avec 38 m 31. En tout 1370 points: inédit au MACS ! Chacune court également, Faustine sur le 100 m haies (16''58, record), Emma au 100 m (14''88, record), et leurs camarades sont au diapason. Cerise COUTARD est celle qui marque le plus (1523 points avec 68''51 au 400 m haies et 1 m 50 en hauteur), les seniors complètent les scores: Alice LEVERRAND sur le 100 m et la longueur, Loïeza LE DEVEHAT sur 200 m (un 27''69 de bonne facture) et en longueur, Constance LEBAS sur les haies hautes et au triple saut (encore 10 m 88: quelle constance !). Romane GODEFROY revenue prêter main forte à ses camarades retrouve des sensations sur le 400 m haies, et elle parvient à franchir 1 m 60 à la perche malgré une quasi-découverte ! De même Miia GUEVEL-LE THIEC, à peine plus expérimentée, maîtrise cette barre et assure des points au disque en compagnie de Cléa. Au javelot ce sont Maelys (26 m 96) et Jade FANET (25 m 63) qui engrangent les points, cette dernière et "l'autre Jade" (LEBOISSELIER) doublant sur 400 m, la seconde lançant le poids avec Lola; les interclubs encouragent l'éclectisme et excluent l'ennui ! N'oublions pas Lina DEGRAVE-TSAROPOULOS, qui améliore ses deux records sur le 200 m (28''63) et le triple saut (9 m 88), encore plus de 1300 points.

En masculins, on retrouve les chefs de file, à leur avantage et avec brio. Hugo CHAUVIERE sur le 1500 m anime la tête de course dès le départ, puis un demi-tour avant l'arrivée s'envole dans un irrésistible cavalier seul conclu sans rival en 3'59''34 et 862 points , le meilleur score coutançais de la journée à la table hongroise. Il termine par une superbe remontée le relais 4 x 400 m, auquel Maxime FRERET participe également. Si Maxime répond présent au javelot (58 m 64), il assure aussi des points sur le 400 m haies (66''63): quel ressort ! Pacôme GONFROY ne les accompagne pas car il est encore cadet, mais au 1500 m il ose partir plus vite et en est récompensé: 4'13''95, un nouveau record qui confirme ses possibilités. Une vieille connaissance est de retour sur ce relais long: François TRAISNEL garde toutes ses qualités, comme le montrent ses 58''47 au 400 m sans préparation spécifique. tant mieux, et on se réjouit de ce retour qui tombait à point(s) nommé !

Tout le reste de l'équipe est cette "jeune garde" si dynamique et si volontaire, à l'image de Maxime BARUTAUT qui, après son premier 100 m il y a quinze jours, boucle son premier 200 m en "donnant tout"; à bout de forces il met plusieurs minutes à récupérer. Un comportement exemplaire et de précieux points récupérés pour le collectif, comme ses camarades cadets Tom AUBREE (100 m et longueur, lui aussi un "nouveau"), Enzo PICOT-CAMPAIN (longueur et 200 m ), Baptiste ESNEE (100 m et triple saut), Niels MONCEL (hauteur), Antoine LE TOUZE (800 m et disque), Stanislas BAIX (800 m), Ilayann BOUTTIER-BORDERON (3000 m), Abel LYSEBO (400 m haies et triple saut, un "ancien" de l'école d'athlé maintenant junior), Camille AIMARD lui aussi junior (3000 m), tout comme Jocelyn VERON qui retrouve des sensations au poids (10 m 73 avec le 6 kg, plus le 400 m). Signalons nos deux sprinters à moins de douze secondes au 100 m, pas vu depuis un moment au MACS; Enzo franchissant le seuil des six mètres (6 m 14), Abel efficace au "4H'' pourtant sans grande préparation, Ilayann déçu de son temps et qui n'a pas à rougir pour un cadet première année. A souligner tout particulièrement dans ce groupe des plus jeunes les deux belles prestations d'Eytan GIRARD: après ses 37 m 69 au marteau, il montre une remarquable fluidité sur les haies hautes, pour conclure sa ligne droite en 15''45 (820 points !); une magnifique confirmation de ses bonnes courses de cet hiver en salle. Leurs aînés à peine plus âgés se comportent à l'unisson: avec la pugnacité qui les caractérise, Tom LECANU (10'52''90) et Jules JOURNOUX (11'14''20) totalisent plus de 1000 points sur le 3000 m steeple, Jules assurant un beau relais de 4 x 400 m moins d'une heure et demi après ! Louis SAOUL pourtant mécontent obtient des points importants en hauteur et sur le 110 m haies. Quant à ceux qui ont plus de "métier", si leurs prestations les laissent parfois sur leur faim, répétons que les contributions apportées dans l'escarcelle peuvent se révéler déterminantes et participent au succès d'ensemble. Ainsi de David CHAUVIERE, qui découvrait le 5000 m marche, et presque la marche tout court; ainsi de François LECOEUR, qui apporte sa contribution en lançant le poids, tout en préférant sagement s'abstenir à la perche après l'échauffement; ainsi de Fabrice BARBEY inusable avec ses 35 m 22 au javelot; ainsi de Laurent DUTEIL au disque. Les "coaches" aussi ont donné de la sueur, tout comme Frédéric JORET à la marche, qui améliore son record sous nos couleurs en passant sous les 34 minutes... En tout plus de 1500 unités déterminantes pour notre total final. Une solidité à l'image de celle de Stanislas PREVOST: handicapé par des concours simultanés à la perche et au marteau, "Stan" fait parler son expérience et assure sur les deux tableaux: 3 m 40 et 46 m 46. Un pilier sur lequel le club peut se reposer !

Seul regret dans cette journée aux multiples satisfactions, le "zéro" du relais 4 x 100 m masculin, que nos jeunes avaient pourtant travaillé à l'entraînement et pour lequel ils avaient des ambitions. Trop d'enthousiasme sans doute, et rien d'hypothéqué pour l'avenir (la saison ne fait que commencer), sans compter que pour le MACS ce genre de déconvenue est loin d'être une première fois: le relais, c'est tout un sport ! Au contraire c'est cette "vista" et cette envie de bien faire et de se dépasser qui font espérer d'autres récompenses ces prochains mois pour nos athlètes.

Un encouragement à poursuivre pour toute notre équipe de cadres: outre les entraîneurs-athlètes leur collègue Christian LEFRANCOIS, et les jurys Angélique JORET-WEISS, Jean-Luc WEISS, Patrick LEROUX, Céline FENOUILLERE la récente diplômée à la marche, tandis que le président-juge-arbitre Sylvain COLLETTE qui avait officié la veille en Nationale 3 a "rempilé" pour suppléer le trésorier-jury François accaparé par ses concours !

 

 

Partenaires