lancers loin aux lancers longs 21

et quelques très bonnes performances durant ce dimanche au temps clément pour une mi-mars. Si l'horaire est peut-être un peu long lui aussi (mais il n'y a qu'une seule cage de lancers à Saint-James), en tout cas on peut se préparer pour les concours successifs. En effet, l'existence de ce challenge motive les athlètes à s'essayer dans les trois disciplines, avec bonne fortune parfois; sans oublier qu'on peut apprécier d'avoir plusieurs occasions de compétition comme les athlètes qui courent ou qui sautent !

Comme de multiples fois déjà, la meilleure performance féminine est à mettre à l'actif de Faustine OLLIVIER, qui retrouve ses sensations au marteau: nouveau record du club au 3 kg et 45 m 13 (693 points à la table), une performance de niveau R1 et proche de la barre IR4 (46 m). On sait que Faustine est classée IR4 aux points clubs grâce à ses bonnes performances sur les haies en salle, en partie car le barème favorise la vitesse "à couvert"; mais elle se rapproche des standards nationaux. Moins "huppés" mais très convenables ses résultats au javelot (30 m 50) et au disque, un peu plus moyens (26 m 96). Sur cette dernière épreuve elle est devancée par Emma DUCHEMIN, qui ne valide qu'un seul jet mais son record: 27 m 28 et une nouvelle performance R5; les progrès se poursuivent, et la régularité avance aussi. Au marteau, Emma ne retrouve toujours pas son jet de juillet dernier (manifestement un lancer "optimal"), mais elle réussit trois fois plus de 30 m et un maximum à 32 m 62 dans les eaux de ses 33 m 36 de janvier dernier. Quant à notre troisième féminine, un objectif manqué d'un cheveu ! Miia GUEVEL LE THIEC va gagner plusieurs échelons comme prévu au javelot, vu qu'elle expédie celui-ci quatre fois au-delà des 22 m dont un meilleur essai à 24 m 93; pour 7 centimètres elle manque le niveau D1, mais elle frôle son record (25 m 56), et ce n'est que partie remise vu ses possibilités, le seuil du niveau R6 étant à 26 m... Miia s'essaye au marteau, où logiquement son manque d'expérience ne lui permet que d'atteindre 18 m 33, mais son potentiel en lancers est intéressant, et on attend de la voir tenter le disque où elle pourrait connaître de belles réussites avec un peu de travail technique.

En masculins, les deux compères ont profité des conditions pour ramener deux feuilles très correctes. Au javelot, Maxime FRERET confirme qu'il a passé un cap, avec un nouveau concours au-dessus des 60 mètres: 61 m 27, et trois jets plus loin que le meilleur de Baptiste SAVARY (57 m 79), qui va finir par faire des complexes ! Une rivalité aimable et stimulante en tout cas, et rien n'est jamais gagné... Maxime doit se ménager du fait d'un bras souvent endolori, même si ce dimanche il a lancé aussi le disque. L'objectif était le challenge (quand on vous dit que ça stimule...), et du coup il obtient un 29 m 94 un peu rageant, car ce sera peut-être juste pour la victoire; à suivre ces prochains jours pour les résultats définitifs, car le vainqueur pourrait être... Baptiste SAVARY justement !  Ce dernier est également plutôt efficace au marteau, mais cela n'a pas suffi pour devancer Stanislas PREVOST. Auteur d'un jet à 46 m 99, Stanislas ajoute à son bilan deux nouveaux jets à plus de 45 m, et faut-il regretter qu'il n'y ait eu que quatre essais ? De même ses 35 m 35 au disque montrent une régularité qui finira par être récompensée aux beaux jours: vu le considérable travail à l'entraînement, il doit comme Maxime en tirer les dividendes dès cette saison. D'ici là petite coupure, mais seulement pour les compétitions: le toujours-juge Jean-Luc WEISS va peut-être faire une pause (encore que... Il reste la salle jusqu'en fin de mois !), mais certes pas le trio des entraîneurs Christian LEFRANCOIS-Laurent DUTEIL-Fabrice BARBEY qui va demeurer sur la brèche !

Le groupe de Saint-James: en haut Maxime et Stanislas, en bas Faustine, Emma et Miia ; droits photo F.BARBEY

 

 

Partenaires