Exploit ! Hugo remet les pendules à l'heure: 3'49''48 ! 16

On le savait en forme, et surtout brûlant d'impatience de montrer son retour au haut niveau après divers pépins physiques et covidesques, et c'est tonitruant ! Hugo CHAUVIERE nous a gratifié d'une nouvelle performance de calibre national sur 1500 m. Invité au meeting de Carquefou, connu pour être sélectif mais propice aux performances grâce à des courses homogènes, le junior turbo du BAC n'a pas raté l'occasion: quatrième de sa série, à la bagarre avec des seniors de dix ans plus âgés, il passe la ligne en réalisant un temps de 3'49''48 ! Son record personnel (3'51''46) est battu de pratiquement deux secondes, tout comme le record du club propriété jusqu'à présent de Thomas GONFROY, qui avait été champion de France junior avec ses 3'51''35 en 1994. On peut déjà commencer à rêver...

Notre demi-fondeur express est insatiable, et il aura peut-être remarqué que le record de Normandie n'est pas passé loin. Les connaisseurs se rappelleront que Kader CHEKHEMANI, qui le garde pour l'instant en 3'49''12 (en 1990...), a connu une brillante carrière puisque ponctuée de vingt sélections internationales et d'un record en 3'33''10 ! Cela situe le niveau de la performance réussie par Hugo, qui se place maintenant à la cinquième place française du bilan juniors du 1500 m, avec un temps de niveau N3 et 983 points à la table hongroise: la suite de la saison promet d'être intéressante et animée !

On imagine la joie de Hugo, mais aussi la satisfaction de son entraîneur Fabrice BARBEY, qui a su ménager son athlète et adapter une préparation perturbée par divers arrêts depuis plusieurs mois. Par ailleurs, on n'est pas outre mesure surpris par le chrono: lors d'un récent entraînement, Hugo a enchaîné deux 1000 m en 2'41'' avec deux minutes de récupération entre les deux, cela encadré par deux 500 m avant et 500-400 après ! Le record du club juniors du 1000 m est de 2'36''6 ! Pas si étonnant donc. Hugo avait commencé sa saison estivale par deux 800 m aux interclubs , le premier en 1'58''25 et le second en 1'55''43, plutôt probant pour une découverte et pour une reprise. Après ce premier exploit, on peut envisager une nouvelle campagne d'été semée d'étincelles sur ses distances de prédilection. Ne manquez pas la suite, peut-être dès le 22 juin à domicile !

Photos Fabrice BARBEY

 

 

 

Partenaires