Interclubs 2ème tour: journée magique ! 23

enfin le retour des interclubs comme "avant", avec les bagarres et la sueur pendant les épreuves, avec la lutte pour le total de points de l'équipe, avec la bonne humeur de toutes et tous, athlètes comme bénévoles. Qui plus est à Coutances, sur notre stade, avec la rôtisserie, les tentes autour de la piste, et en plus aucun problème de gestion comme il en arrive parfois: début à l'heure et fin à l'heure ! Seule petite fausse note, quelques gouttes de pluie mais qui n'ont pas gêné grand-monde (il a fallu faire sécher une feuille de résultats quand même !). Sous la houlette de Sylvain COLLETTE  et en collaboration avec nos amis du Stade Saint-Lois qui avaient apporté tout un matériel (ne serait-ce que des haies), la compétition a pu se dérouler sans anicroche. Le chrono qui avait défailli à Caen est resté tranquille, et tout a bien fonctionné, y compris les ateliers "distants" du disque et du marteau grâce à un règlement adapté. Le jury a été efficace, les bénévoles aussi (on a aperçu un ancien président qui donnait de sa personne pour ranger le matériel), et au bonheur de François LECOEUR tout le stock de saucisses est parti ! Magnifique on vous dit.

Au bilan sportif, l'équipe du MACS termine avec 39 283 points, à moins de 300 points de Cesson et du Havre; ce sera tangent pour rester en Nationale 2, mais quels regrets avoir ? Chaque athlète a donné son meilleur, et la liste des épreuves était singulièrement plus remplie que le 8 mai ! Deux places vacantes, l'une sur la marche hommes, l'autre au steeple, et partout ailleurs aucun Coutançais avare de ses efforts.

Deux athlètes se placent en tête du tableau des performances, avec la même cotation de 877 points: Hugo CHAUVIERE et Constance LEBAS. L'un parti plus vite qu'à Caen et bien emmené sur 800 m termine ses deux tours troisième en 1'55''43, l'autre se rapproche encore de son meilleur niveau en retombant à 11 m 63 au triple saut. Elle s'était un peu réservée après un 400 m haies couvert en 76''05... Mais l'athlète qui marque le plus est Alice LEVERRAND qui totalise 1580 points avec un superbe 15''67 au 100 m haies (817 points) et un surprenant 10 m 49 au triple saut, comme au bon vieux temps ! C'est d'ailleurs le triple féminin qui cote le plus avec ce duo de choc: 1640 points ! Marion LARSONNEUR quant à elle obtient en tout 1550 points avec ses 1 m 55 en hauteur et un probant 62''42 au 400 m. Les femmes font fort, avec une gerbe de performances à plus de 700 points, et aussi de belles surprises. Thaïs FENOUILLERE capitalise comme à Caen (15'36''24 au 3000 m marche), Maelys GODEFROY l'imite sur le 3000 m (11'08''18), Loïeza LE DEVEHAT se révèle affûtée: 1489 points sur 200 m (27''33) et en longueur (4 m 84). Cerise COUTARD se mélange les crayons en hauteur (1 m 30, ça arrive...), mais quel rattrapage au 800 m : 2'29''13 et encore une marge de progression. Autre bonne surprise, sur 800 m justement: Emma SIMON prometteuse (2'31''01) et avec 4 m 11 en longueur, Giulia LENOEL-TOMAT en 29''71 sur 200 m, et Capucine LERAUX presque à 30 m au javelot seniors (29 m 63), talonnée par Anaïs MARTIN (28 m 67), Astrid ALLIX qui passe 2 m 20 à la perche, Romane GODEFROY (74''77 au 400 m haies et 6 m 64 au poids). Des jeunes qui s'entraînent et en récoltent le bénéfice. Avec Flore BRAULT (21''79 au 100 m haies), Camille COULON (22 m 72 au disque) Solenn TIREL (20 m 15 au marteau), Manon YBERT (1 m 60 à la perche) et Ninon JEANNE (5'42''39 au 1500 m), voilà une escouade de cadettes qui en veut ! Et leurs aînées ont assuré le socle: Cindy BECAERT et ses 27 m 27 au marteau, Mareva GODEFROY à l'aune de ses deux jeunes soeurs au poids (7 m 46), Céline FENOUILLERE près des 20 mn à la marche (20'08''54), Clélia LAGALLE et Margot HELAINE en demi-fond (6'18''25 au 1500 et 12'51''77 au 3000). Une belle équipe féminine, courageuse et prometteuse à souhait.

Chez les hommes, même impression avec l'expérience qui rentre. Derrière Hugo, un Martin BEAUFILS courageux et opiniâtre qui frôle les 4'30" au 1500 m (4'30''11, record personnel), et Jules JOURNOUX résolu à confirmer son 400 m des France UGSEL, qui réussit un bon 2'03''68 sur 800 m, test concluant ! Les cadets s'affirment malgré des fortunes diverses: Adrien MEZIANI connaît la bulle de la journée sur 400 m haies, vaincu par le règlement et non par manque de vaillance, et Gaël GABUTTI bien volontaire affronte les haies de 1 m 06 ! Autant de débuts de carrière utiles pour la suite. Manolo BLIN moins inspiré qu'à Caen en hauteur (1 m 60 ) lance son javelot à 45 m 78, tandis que Sacha DUREL (5 m 75), Tom LEGRAVEREND (11''61 au 100 m et 5 m 43 en longueur, belle recrue !) et Léo GALLIEN (26''16 au 200 m) représentent la nouvelle génération, à peine plus jeunes que Jean EKO (54''34 au 400 m ), Jules-Olivier ELIARD (dit "le retour") sur 100 m en 12''03, Tom LECANU valeureux sur le 3000 m en 9'58''90, et les duettistes Charles GODIN très efficace tant sur le 400 m (54''27) que le triple saut (12 m 64 deux fois !) et Louis SAOUL à nouveau à 1 m 80 en hauteur (et 20''33 sur le 110 m haies ! Hardi !). Ils peuvent prendre modèle sur la brigade des expérimentés: les revenus Arthur MILLAVAUD toujours inspiré (12 m 36 au triple saut) et Alexis MONTAIGNE (4'43''46 sur 1500 m), les "de l'année" (mais rompus à leur spécialité) Frédéric JORET le marcheur malchanceux (35'31''06 et plus de 40 secondes de pénalité), Fabrice GODEFROY (11'34''59 au 3000 m) et Andy DELAUNAY (7 m 97 au poids). Et comme base les "multicapés" ont répondu présent: Baptiste GUERAND échoue de peu dans sa quête du record du club de la perche, en franchissant 4 m 20; avec ses 41 m 96 au marteau, c'est toujours aussi solide. Stanislas PREVOST, encore mal remis à Caen pour plier les gaules, retrouve le sautoir et assure 3 m 40; il reste le maître au marteau avec 43 m 73. Matisse HEBERT stable au poids (10 m 60) repasse sous les 25'' au 200 m (24''77, utilement poussé par un peu de vent !), et Maxime FRERET en délicatesse avec son épaule apporte 761 points au javelot (55 m 96) et quelques suppléments grâce à un 400 m haies bien mené "au courage" malgré un plan d'entraînement très sommaire: 65''45, l'aube d'une seconde carrière ? Le steepler volontaire Rudolphe FALAISE progresse encore: 12'15''49 et 349 point fort utiles, de même que les entraîneurs qui s'emploient: dans un duo inédit Fabrice BARBEY (25 m 84) et Laurent DUTEIL (24 m 06) apportent plus de 800 points au disque, la valeur de l'exemple !

L'avenir dira si le MACS sera en Nationale 2 l'an prochain, mais une chose est sûre: une équipe est reparue ce dimanche 22 mai, prête pour des exploits futurs !

 

Partenaires