Marion confirme son retour dans l'élite 63

Redémarrage de la saison FFA en salle pour les aînés, et reprise toute en puissance pour Marion LARSONNEUR ! Alors que les pré-régionaux sont l'indice de prochains championnats (et donc d'ambitions pour nos jeunes), elle confirme sans ambages son retour dans l'élite normande et même française.

On se souvient que des ennuis physiques ont tenu éloignée Marion des stades toute l'année 2021, et puis ses études sont exigeantes : même si elle peut "entretenir sa forme" à Rennes, se préparer spécifiquement pour la hauteur n'est pas facile. Qu'à cela ne tienne, sortie des listes nationales suite à son année sans performance, elle vient de frapper coup sur coup deux fois à la porte de l'élite ! Le 2 décembre lors des championnats universitaires, Marion avait franchi 1 m 69, son nouveau record personnel, après un solide concours commencé à 1 m 50 ; peut-être stimulée par la lutte avec Margot GOURITIN (une espoir dont le record est à 1m 79), elle avait réalisé une performance de niveau N4 comme en octobre 2020. Ce dimanche 9 janvier à Val-de-Reuil, elle a débuté à 1 m 56, reprenant une tactique qui lui a déjà réussi, et montant de trois en trois centimètres. Un concours au début moins fluide qu'à Rennes, mais qui se conclut à 1 m 65 et sans grande adversité. En tout cas, au vu de ses deux prestations, on peut déjà envisager une probable qualification aux France en salle de Nantes les 19 et 20 février: Marion est pour l'instant 5ème au bilan en salle juniors, et il y a seize places !

Ce même 9 janvier, Louis SAOUL était également en lice en hauteur. Notre néo-junior (il est de 2004 et non de 2003 comme Marion) a lui aussi connu de petits pépins physiques, plus récemment que sa camarade. En plus, malgré une bonne récupération physique et le récent stage régional, Louis avouait craindre un peu cette reprise, ne sachant pas s'il retrouverait déjà toutes les "bonnes sensations". Cela peut expliquer qu'il en soit resté à 1 m 74 ce dimanche, malgré la présence de quelques compères qu'il connaît bien, tel le Havrais SAWANEH. Ce dernier l'ayant emporté avec 1 m 85, on voit qu'il reste encore un peu de chemin à parcourir, mais aussi que les adversaires de Louis ne sont pas hors de portée. Cependant, il y aura peu d'occasions d'ici les France de réitérer ses 1 m 87 ou même un peu plus haut: il va lui falloir un peu de chance, comme souvent on doit l'espérer en athlétisme. Rappelons-lui alors Avranches le 2 juillet dernier et la suite...

Un troisième athlète du club participait à ces pré-régionaux, samedi 8 à Mondeville. Moins expérimenté, Léo GALLIEN est allé se frotter aux autres cadets sur le 60 m plat: pas facile lorsqu'on vient de passer dans cette catégorie, et qu'on doit affronter l'armada des juniors et plus ! Il n'a pas à rougir, avec deux courses en 8''13 puis 8''14: une bonne occasion d'accumuler de l'expérience. D'ici cet été, Léo a encore du temps pour s'aguerrir et pour perfectionner tous les détails techniques de cet art difficile qu'est la vitesse, mais quoi de mieux que la compétition pour renforcer sa motivation ?

Partenaires