Coupe de France: 4èmes au javelot 19

une bonne expérience que cette Coupe de France à Blois, où quatre de nos athlètes ont lancé ce dimanche 10 octobre. Sélectionnée sur un total inexact mais qui montrait la valeur de "l'école" de javelot du club, l'équipe du MACS termine donc quatrième, avec en tout 161 m 15, un peu en deça du potentiel (l'addition des quatre records des athlètes). D'ailleurs, les performances de beaucoup d'athlètes présents montrent bien la difficulté de retrouver la forme et la technique après la pause estivale, surtout si on a repris seulement en septembre.

Le meilleur, chef de file naturel du fait de son expérience des grands championnats, a été Maxime FRERET. Avec un meilleur jet à 61 m 67, à moins d'un mètre de son maximum de l'année et pas si loin de son record (62 m 90), il réalise une excellente série de cinq essais à plus de 58 mètres ! Cerise sur le gâteau, Maxime fait presque jeu égal avec des "pointures" comme CONROY, MAISONNEUVE ou STOUPY, tous bien connus de lui et finalistes des France espoirs ou même élite; ça fait toujours plaisir, et si notre lanceur patenté parvient à bien se préparer, on peut penser à encore mieux en 2022 ! Dommage qu'en octobre trouver un prochain concours relève de la gageure.

A son niveau également, Anaïs MARTIN lance à 32 m 29, soit à environ un mètre de son record de juin (33 m 38). Cinq essais à plus de 30 m (et le sixième à 29 m 67...) là aussi une belle série: Anaïs a parfaitement joué son rôle d'équipière en contribuant efficacement au total de l'équipe. Apparemment, le haut niveau ne l'a pas impressionnée, et par ailleurs on sait le potentiel de la jeune fille... Sa camarade cadette Capucine LERAUX s'en tire également avec les honneurs: ses 24 m 90 ne sont pas si loin de son record (26 m 17), mais on la sait toujours surmotivée, et ses trois essais invalidés doivent lui inspirer des regrets ! On voit la difficulté à retrouver les automatismes de l'été, mais soyons persuadés que Capucine va travailler d'arrache-pied tout l'hiver pour être encore meilleure l'an prochain et rester devant la concurrence !

La seule déception de la journée vient de Manolo BLIN, qui en cadets ne valide qu'un seul jet "de sauvetage" à 42 m 29, loin de ses 53 m 46 du mois de mai. Là encore, et notamment avec le javelot qui est un lancer très technique, il fallait retrouver ses repères: Manolo n'a ni l'âge ni l'expérience de Maxime, et cela prend parfois des semaines avant de récupérer les enchaînements de gestes. Il faut aussi apprendre à gérer la "pression" des compétitions nationales, qu'il n'a connu qu'une seule fois, en juillet dernier, sans trop de réussite. Il doit être le premier déçu, mais on connaît son grand potentiel, et tout le monde sait qu'un cadet première année a encore du chemin à parcourir devant lui ! On retrouvera Manolo aux avant-postes en 2022.

L'entraîneur-conducteur Fabrice BARBEY peut en tout cas tirer un bilan très satisfaisant des groupes javelot cette saison: un grand nombre de médailles départementales et régionales, et chez les filles pléthore de candidates pour les places dans l'équipe interclubs ! Chez les garçons, on a un peu moins de monde (ou alors ils sont encore trop jeunes), mais le club a dans ses rangs les champions régionaux cadets (Manolo) et seniors (Maxime) en titre ! Nul doute que Laurent DUTEIL et Fabrice vont découvrir d'autres "pépites" parmi le grand nombre de jeunes qui viennent de se licencier.

Partenaires