France cadets: à leur niveau en concours 52

Nos trois candidats dans les concours de ces France cadets ont été grosso modo à leur niveau. Le ciel de Bondoufle n'était pas au mieux, mais la pression bien compréhensible, surtout pour trois jeunes dont c'était le baptême du feu à des championnats nationaux.

Premier en lice, Charles GODIN se classe 14ème de son groupe au triple saut. Après un premier essai à 11 m 71, il enchaîne deux essais à 12 m 29 et 12 m 24. Au bilan, il aura sans doute un petit regret au vu de son potentiel (et une qualification en finale très difficile à 13 m 11) , mais une saison courte durant laquelle la progression a été nette et logique, comme son assiduité à l'entraînement lui a permis. Après seulement quatre concours cette année, tous à plus de 12 m, il  a gagné sa place aux interclubs seniors !

Louis SAOUL avait franchi tout récemment 1 m 87 en hauteur et battu son record de 4 cm; il fallait aller encore plus haut pour espérer une place de finaliste. Avec la fougue et la motivation qu'on lui connaît, il doit rester lui aussi un peu sur sa faim. Pour autant, il ne démérite pas: un début à 1 m76 (rappelons que son record était à 1 m 74 l'an dernier...), passé au deuxième essai, puis 1 m 81 au troisième. Il "cale" à 1 m 86 (12ème de son groupe), mais avec ses échecs précédents il n'aurait de toute façon pas été pris en finale (la qualification se joue à cette hauteur, mais un seul athlète est retenu, avec aucun échec auparavant). Une belle saison, avec cinq concours sur six à 1 m 80 et plus.

Quant à Manolo BLIN au javelot, ce fut un seul essai validé, la 13ème place de son groupe et un 44 m 30 un peu décevant au vu de ses meilleurs concours de la saison. Des problèmes de réglage et un engin toujours difficile à bien maîtriser, mais la qualification nécessitait là aussi de se trouver à son meilleur niveau, ce qu'on n'obtient pas à volonté. Trois concours à plus de 50 m et un titre régional pour un cadet première année, on devrait revoir Manolo à son avantage la saison prochaine.

Partenaires