Coutances le 24 mai: du monde et de l'eau ! 13

le calendrier est très plein jusqu'en début juillet, et les athlètes ont soif de se dépenser ! Parmi les premières journées de cette saison, les épreuves ouvertes à Coutances avaient attiré du monde. Malchance fin mai, le temps a été capricieux: plutôt frisquet, mais surtout avec des averses parfois violentes, qui n'ont pas favorisé les performances.

Pour autant, l'ambiance a été bonne, le retard dû à la pluie contenu, et toutes et tous en ont profité, pour se retrouver et pour peaufiner leur forme avant les échéances qui vont arriver rapidement. 145 participants et plus de 300 performances en l'espace de quatre heures, malgré l'épidémie qui se calme mais n'est pas finie, malgré la météo qui en a fait renoncer peu: les cadres du club peuvent être satisfaits.

Satisfaisants aussi nombre de résultats de nos athlètes. Ainsi de certains de nos porte-drapeaux pleins d'énergie et en affûtage ! Constance LEBAS réalise la meilleure performance de la journée à la table: 859 points pour un  11 m 45 au triple saut prometteur, et elle y ajoute 5 m 17 en longueur. Alice LEVERRAND dans le rôle de faire-valoir débute bien sa saison par 4 m 80 en longueur, et on l'attend avec impatience sur les haies (déjà 13''71 sur le plat). Maxime FRERET en reste à 59 m 87 au javelot (816 points et le classement IR1 acquis), battu cette fois par son camarade saint-lois Baptiste SAVARY, mais  prêt à franchir un nouveau seuil. Manolo BLIN lui aussi un peu en retrait, du fait d'un concours interrompu par la grêle, lance à 48 m 97, et doit retrouver rapidement les 50 m, peut-être dès les départementaux le 6 juin. Baptiste GUERAND lance le poids à 10 m 79 et concurrence directement notre "fort des halles" Stanislas PREVOST ! De nombreux cadets-juniors ne participaient pas aux épreuves ce jour (on en a vu dans le jury...), mais tout ce monde piaffe d'impatience !

Chez les plus jeunes, mention spéciale à Faustine OLLIVIER en benjamines; un peu moins en verve que le 8 mai, elle n'en remporte pas moins le triathlon avec un très bon total de 89 points, et au passage elle améliore le record du club de Mado HUE, en lançant le poids à 10 m 38 ! 3 m 88 en longueur (26 points), 7''86 au 50 m (28) et quatre victoires, du solide. En minimes, Maelys GODEFROY  est déjà prête elle aussi, comme en témoignent ses 7'15''68 au 2000 m (42 points, et le record du club qui se rapproche) et ses 86 points au triathlon encore perfectibles. Cerise COUTARD est également en forme: avec 3'24''08 au 1000 m et 4 m 34 en longueur, elle peut ajouter à ces 58 points une hauteur et réaliser un beau triathlon. Si Anaïs MARTIN ne peut faire mieux que 27 m 16 au javelot, Emma DUCHEMIN lance le poids à 7 m 84 et Cléa FENOUILLERE le javelot à 16 m 90; on retrouvera Cléa à la marche un peu plus tard, cette fois-ci n'ayant pu être conclue. Les cadettes n'en sont pas moins enthousiastes: Capucine LERAUX remporte son concours de javelot (23 m 98), Mareva GODEFROY expédie le poids à 8 m 23, et Giulia LENOEL-TOMAT se teste au javelot et au 100 m, tout comme Marla LEMONNIER-DELAUNAY au 800 m et en longueur; un utile galop d'essai pour les prochains championnats.

Pour les garçons, Pierre BRIARD et Noé CARBONEL rivalisent déjà de qualité ! Le premier termine... premier au javelot (un 27 m 80 qui confirme le 8 mai) et à la perche (2 m 35), avec au final 80 points au triathlon. Le second très homogène marque autant de points au 1000 m (3'35''31 et de la marge) qu'au 50 m (7"90), soit 23; avec 4 m 03 en longueur (25) et 18 m 63 au javelot (22), il totalise 70 points, de quoi aller déjà aux régionaux. Mael LARSONNEUR réussit un très bon 3'23''81 au 1000 m, et il devrait aussi obtenir un bon total le 5 juin prochain avec trois épreuves. Ilayann BOUTTIER-BORDERON plus laborieux se contente de 3'47''88 au 1000 m et finalement 48 points au triathlon, mais il reste très perfectible; l'entraînement va finir par payer. De même Jules BRIARD manque de peu les 2 m à la perche et accumule 43 points sur deux épreuves. Quant à Timothée LAORDEN-MAUGER notre seul minime cette fois, la pluie ne l'aide pas sur ses deux concours de sauts: avec le soleil les 5 m en longueur et les 10 m au triple saut sont dans ses cordes ! 56 points au triathlon tout de même, pour un classement D1 qui devrait vite grimper. Dès le week-end prochain à Tourlaville, tous ces benjamins-minimes pourront en découdre à nouveau pour un triathlon et encore progresser.

Une bonne journée donc pour les entraîneurs, qui préparent déjà les prochaines séances pour perfectionner une technique parfois encore hésitante, et aiguiser une forme à l'égal de l'appétit de tous ces jeunes pleins de dynamisme ! Une compétition bien maîtrisée pour la responsable COVID et ravitaillement Céline FENOUILLERE, qui a eu fort à faire, et le chef d'orchestre Sylvain COLLETTE, pas moins occupé. Rendez-vous tous les week-ends prochains, le calendrier est bien rempli !

Maxime lance à 59 m sous les yeux de Jean-Luc WEISS au jury et l'entraîneur Fabrice BARBEY

Partenaires