finale régionale équipathlé 7

 

et une huitième place pour nos minimes filles ce 11 octobre à Caen. L’équipe totalise 308 points soit cinq de plus qu’aux départementaux, et malgré plusieurs désillusions. Maelys GODEFROY réitère presque son temps du 19 septembre au 2000 m en 7’23’’53 avec toujours 41 points, elle n’est pas loin au javelot (23,69 m), mais elle ne retombe qu’à 3,34 m en longueur, perdant plus de 50 cm sur son saut d’il y a un mois, d’où 84 points au triathlon; comme quoi on ne bat pas son record sur commande… Cerise COUTARD a plus de chance puisqu’elle obtient 87 points, améliorant son record de trois unités. Si elle passe 1,45 m à peu près à son niveau de septembre, tout comme en longueur (4,21 m), c’est sur le 1000 m qu’elle gagne des points: en 3’25’’52 elle progresse de deux secondes sur son record de 2019 et de huit secondes sur Tourlaville ! Anaïs MARTIN connaît les mêmes déboires que Maelys en concours: ses 19,09 m au disque sont une nette contre-performance par rapport à ses capacités (mais 22 points quand même !). Elle se rattrape au javelot, avec un très bon 28,58 m et plus de six mètres gagnés sur janvier; là encore c’est le potentiel qui parle, et c’était espéré “dans ces eaux-là”. En ajoutant 11’’86 au 80 m, elle accumule 74 points au triathlon, soit 21 de plus qu’en janvier… Fatumata DEMBELE elle non plus n’a pas de réussite, cette fois sur les haies: sa disqualification l’empêche de réussir un bon total: avec 3,94 m en longueur et 12’’06 au 80 m plat elle en restera à 40 points. Mais on sait qu’elle vaut bien mieux, ne serait-ce qu’en se rappelant les 64 points de cet hiver. Capucine LERAUX a pris goût à la compétition, et c'est tant mieux: ses 13’’23 au 80 m et un prometteur 18,03 m au javelot le prouvent; le BAC va avoir des lanceuses aux prochains interclubs… Camille COULON court le 80 m haies en 16’’73,plus vite qu’à Tourlaville, et lance le disque à 14,33 m: un record établi et une invitation à persévérer. Et chacune aura dû jouer avec les horaires simultanés, la météo moins clémente qu’en été : de l’expérience acquise pour la suite.

Une conclusion à cette bizarre saison 2020 en forme d’encouragement: si pour les garçons le manque d’effectifs nous pénalise toujours, le club a un riche vivier de filles tant en benjamines qu’en minimes: les réussites de 2021 se profilent déjà !

Une photo de l'équipe, avec l'inamovible jury de choc Patrick LEROUX, tandis que Laurent DUTHEIL, Baptiste GUERAND et Louis SAOUL étaient au "coaching" (comme on dit en français).

Partenaires