Un stage club humide mais animé ! 31

Ah les fêtes de fin d'année... Synonyme de réjouissances mais aussi de calories supplémentaires, et accessoirement chez nous d'une météo pas toujours facile ! C'est aussi une période de vacances pour beaucoup, et nos cadres en ont profité pour programmer un stage sur quatre jours, ponctuel mais intensif. Ainsi, jeudi et vendredi deux fois ces deux dernières semaines, une bonne trentaine d'athlètes du BAC ont pu enchaîner le matin  des exercices de préparation physique, puis l'après-midi des activités plus techniques et ciblées sur les spécialités de chacun. Si certains n'ont participé qu'une demi-journée par jour, quelques-uns ou unes ont cumulé : pas toujours évident quand on est jeune et qu'on n'a pas l'habitude d'avaler six à huit heures d'entraînement sur moins de 48 heures ! Mais pour les scolaires, même débutants c'était l'occasion de découvrir une pratique plus intensive, et d'avoir le temps de récupérer avant la reprise des horaires habituels... et des cours !

Ce fut également un temps convivial, où des benjamins aux seniors, tout le monde a pu se côtoyer et mieux se connaître, les uns stimulant ou conseillant les autres. Une ambiance très amicale et détendue, malgré une pluie tenace ; mais il y avait la salle de musculation pour la PPG ou la récup'... Et puis les entraîneurs avaient prévu les moments de relâche: outre des repas pris en commun et acheminés par un président et une secrétaire attentifs à entretenir les réserves d'énergie des participants, il y avait chaque fin d'après-midi une activité physique mais aussi ludique, à la piscine ou au bowling.

En tout cas, des journées bien remplies pour Fabrice BARBEY, coordonnateur de ces quatre demi-journées, et les autres cadres, chacun dans ses spécialités: les athlètes se souviendront des séances sur les haies ou dans les tribunes orchestrées par Fabrice GUEZAIS, ou des séries d'exercices de renforcement proposées par Julien GIARD et Nicolas GAUNELLE, tandis que Laurent DUTEIL ne s'épargnait pas pour chapeauter les lanceurs, débutants ou confirmés. Ils étaient bien nécessaires pour contenter la motivation des athlètes, qui pensent déjà aux prochaines compétitions, tant en salle que dans les labours: les championnats vont commencer !

Partenaires