Régionaux minimes en salle: un titre (devinez qui...) 68

ils étaient parfois dehors ET dedans ! En effet se déroulaient en parallèle les régionaux minimes en salle et à l'extérieur pour les lancers longs (voir un autre article). Et c'est encore Faustine OLLIVIER qui a réussi à jouer au mieux sur les deux tableaux.

Après ses deux brillants concours en plein air, Faustine continue sur la même veine pour le troisième lancer, le poids. Favorite au vu du bilan, elle l'emporte haut la main, et améliore une nouvelle fois son record personnel, qui est en même temps le record du club minimes-cadettes ! Avec une série impressionnante: 11 m 88, 11 m 79, 11 m 80 , 11 m 51 ! Maeva FORET, la nouvelle perle du sprint normand par ailleurs autrice de deux temps de premier ordre sur 50 m et 50 m haies, est surclassée de près d'un mètre. Ces 11 m 88 valent 44 points à la table, et se prend à rêver à un jet au 4 kg... Mais ne brûlons pas les étapes, et laissons Faustine glaner encore quelques lauriers avant de penser à un futur encore éloigné de plusieurs années.

Nos deux autres représentants n'ont pas pu autant se mettre en évidence, et le sort a varié... Ainsi Pierre BRIARD connaît la mésaventure qui arrive de temps en temps aux perchistes, à savoir la bulle ! C'est dommage parce que vu le résultat final une médaille était très probable; mais la stratégie doit être d'économiser ses forces, et donc la tactique du jour est un compromis entre la forme du moment et les conditions qui s'imposent. Pierre décide de commencer à 3 m 20, ce qui est ambitieux (son record est de 3 m 48), mais débuter à 3 m par exemple aurait-il changé la donne ? C'est justement la hauteur franchi par le troisième, et donc il peut nourrir quelques regrets. Resteront les matches inter-comités où il devrait être tout de même retenu, et puis le printemps qui se profile (quoique, la température... Le lancer de javelot devait être un peu frisquet...).

Line AGNES était inscrite sur le 50 m, la longueur et la hauteur, et elle repart elle aussi sans doute un peu sur sa faim. Les deux premières épreuves comportaient une foule de concurrentes: pas moins de quatorze séries de 50 m ! Pas facile dans ces conditions de rester mobilisée et échauffée, notamment quand on court dans la neuvième course: à deux centièmes près en 7''69 elle se situe pourtant au niveau de son record en extérieur. En longueur elle est même nettement mieux, puisqu'elle franchit pour la première fois les quatre mètres (4 m 03). C'est son point fort à la table, la hauteur, qui "coince" un peu: après 1 m 35 passés au troisième essai, elle échoue à 1 m 40, ce qui était une barre proche des 1 m 41 qui constituent pour l'instant sa meilleure barre. Pas une mauvaise performance donc, mais là encore un soupçon de regrets, notamment quand on a l'esprit compétiteur comme nos jeunes ! Néanmoins, Line réussit à améliorer son total de référence au triathlon de quatre points, et son score de 72 lui permet de monter dans le classement des points clubs puisque la voilà R4, avec une carte homogène (24, 23 et 25 points) et des progrès qui se poursuivent. Pas de quoi être triste !

Nos trois athlètes n'auront donc pas parcouru 400 kilomètres pour rien: il y a du positif, et dans un contexte de forte opposition une nouvelle expérience pour la suite.

Nos quatre jeunes tout sourire: une génération pleine d'allant et d'espoirs. Droits photos Fabrice BARBEY

Le podium du poids avec Faustine entourée de Maeva FORET (à gauche) et Marie LEVAVASSEUR (à droite)

 

 

 

 

Partenaires