les faits saillants du premier tour des interclubs 9

Une équipe jeune et donc moins expérimentée, notamment sur des épreuves parfois "inattendues", parfois le matin même ! Une équipe incomplète avec neuf zéros au départ, ce qui fait beaucoup en Nationale 2. Une équipe malchanceuse, avec trois zéros sur la feuille de résultats. Voilà ce qui peut expliquer le total de 33 114 points, très inférieur à nos chiffres des années "ante COVID", et constater que nombre d'autres clubs connaissent la même réalité ne diminue pas une petite déception et une pointe d'inquiétude, car il va falloir cravacher pour rester en N2 ! Mais des jeunes athlètes volontaires autour du noyau des "piliers" font espérer que la reconstruction est en bonne voie, et que le second tour le 22 mai est riche de potentiels. Les cadres vont pouvoir étudier d'autres combinaisons et d'autres choix, faire travailler aux athlètes leur technique dans des disciplines nouvelles pour certains jeunes, et l'expérience glanée ce 8 mai à Caen servira à toutes et tous pour gagner des points.

Parmi toutes les performances de cette journée, quelques-unes sont à signaler particulièrement. La meilleure aux points est encore une fois Constance LEBAS, dont les 11 m 46 au triple saut cotent 860 points, tandis que le 100 m haies où elle réussit 16''68 voit aussi Alice LEVERRAND courir en 16''33 : 1449 points à deux ! Mieux encore en hauteur femmes, en restant un peu sur leur faim: Marion LARSONNEUR (1 m 55) et Cerise COUTARD (1 m 45) décrochent le maximum du jour en totalisant 1469 points. Une autre épreuve ajoute 1451 points au capital: le javelot hommes, avec un très bon Maxime FRERET (60 m 14 et 820 points) et un Chan DUTEIL bon second (46 m 76 et 631). Le troisième carton à plus de 800 vient de Hugo CHAUVIERE, justement sur 800 m! Ses 1'58''25 pour une première expérience laissent augurer d'un temps encore meilleur le 22. Mais la meilleure performance selon le classement de niveau est l'unique temps de valeur Nationale 4 du jour, qui est l'oeuvre de Thaïs FENOUILLERE sur le 3000 m marche: en 15'34''57 et 772 points, Thaïs confirme qu'elle n'a rien à envier aux meilleures spécialistes régionales seniors. Notre jeune marcheuse, encore junior, peut envisager de futures récompenses et soutenir la comparaison avec l'élite de sa discipline. Autre éclosion remarquable, quoique pas si surprenante, celle de Maelys GODEFROY: cadette première année, elle tient la dragée haute à ses adversaires dans un 3000 m très relevé, pour finir en 10'57''17, nouveau record du club cadettes, un temps qui lui permet de rêver à un championnat de France sur piste dès maintenant! Une course pleine de volonté, d'ambition et de maîtrise, qui aura été un exemple pour toute l'équipe.

Partenaires