Départementaux de cross 2020: deux titres pour le BAC 30

un hippodrome, pas de côte, ça va être du billard... En fait ce dimanche 12 janvier, le terrain était très difficile pour tout le monde, et si la pluie du matin a eu la bonne idée de s'éloigner, il y a eu un vent insistant et parfois très gênant durant une partie de la journée, sans parler du terrain ! Des épreuves physiques et difficiles donc, et un bon galop d'essai pour nos jeunes avant les régionaux. Et heureusement le lieu était également accueillant, avec un parcours bien balisé et une organisation bien rodée du CS Carentan: un agréable après-midi pour les spectateurs !

Dans un contexte souvent relevé, et avec le départ de nos camarades carentanais du MACS, le bilan ne pouvait pas être à l'aune de celui de l'an dernier. Pourtant, c'est avec une grande satisfaction que les Coutançais ont accueilli les deux titres par équipes obtenus par nos jeunes.

En minimes filles, belle course d'ensemble pour le groupe, avec Maelys GODEFROY médaille de bronze (elle a bien fait de retarder son départ pour son voyage scolaire !) , Marla LEMONNIER-DELAUNAY 5ème, Cerise COUTARD 11ème et Cassandre LENOIR 18ème. Lola PACCHIANI est 23ème pas loin derrière, tandis que Marie HAREL est 37ème et Louise LAISNEY 39ème : un beau tir groupé (37 points, dix points devant l'AS Tourlaville), un titre réjouissant et une équipe solide.

Même scénario en cadets, où emmenée par un opiniâtre Hugo CHAUVIERE sur le podium (le bronze), l'équipe est irrésistible. Longtemps sur les talons du trio de tête, Clément HAREL surprenant (quoique...) est 4ème, et un peu plus loin Julien DELALANDE termine 11ème, accompagné une bonne  partie de la course par Luc TESNIERE 14ème, qui s'était préparé avec les U18 la veille! Dorian SABINE est quant à lui 19ème, une belle doublure si besoin ! Un quintette qui a de l'allure, homogène, volontaire et surmotivé. Il y aura une carte à jouer aux régionaux d'Evreux début février: avec 32 points, nos cadets laissent à distance le PSLA malgré le doublé saint-lois.

Dans les autres courses moins de récompenses certes, mais du courage à revendre et de bonnes courses. Normal, l'entraîneur Fabrice BARBEY n'a pas hésité à mener lui-même une partie de l'échauffement ! En benjamines, l'équipe finit 5ème, avec Cléa FENOUILLERE 14ème, Lise GRANDIN 15ème, Camille RENARD 31ème, Inès PELTIER 36ème et Emma DUCHEMIN 37ème ; dans un contexte difficile là encore un bon comportement pour des jeunes néophytes et pas toujours spécialistes du demi-fond ! Leurs aînées Aurore RENAULT (24ème et 10ème masters, pour une première sous nos couleurs) et Margot HELAINE 31ème ne déméritent pas, la fin de journée voyant le parcours de plus en plus boueux voire inondé !

Chez les garçons, Jules LAVALLARD (7ème), Stanislas BAIX (19ème) et Noé LENOUVEL(23ème) représentent le BAC en benjamins, énergiques mais malheureusement trop peu nombreux pour classer une équipe. Pour les plus expérimentés, tandis que Antoine HULIN, courageux malgré un entraînement limité termine 18ème, les masters Jonathan SCHWARTZ (M zéro car moins de 40 ans et donc non compté dans le classement masters: où s'arrêtera la FFA dans le baroque ?) et François LECOEUR (lui master confirmé !) prennent les 67ème et 144ème places du classement scratch, sur un terrain devenu très éprouvant : du cross vrai de vrai ! C'est ce qu'auront découvert nos poussines et poussins : Chloé HOUCHARD et Leina LOLOT-EVENOU d'une part, Martin FENOUILLERE, Maël LARSONNEUR, Jonas MADIOU-MENANT et Clément PITRAYES d'autre part, auront bien mérité la récupération, et marqué des points pour le club ! Les garçons figurent même bien dans les équipes de leur catégorie, où le règlement n'autorise pas en principe titres et podiums...

Enfin, chez les plus jeunes, Yanis LAIR, Zoé LEFRANC et Joachim BAIX montrent que notre école d'athlétisme se porte bien en finissant également aux premières places de l'épreuve de relais réservée aux éveils. 

Fabrice BARBEY, le "coach" sur tous les fronts, le président Sylvain COLLETTE et les parents à l'affût des performances et donnant de la voix, tout le monde a pu se réjouir du comportement de nos athlètes, tout en mesurant le chemin qui reste à parcourir pour revoir des équipes coutançaises dans toutes les catégories. Mais les absents ont eu tort, comme toujours !

L'équipe cadets, photo T.DESV

 

Partenaires