équipathlé inter-départemental 364

en ce premier week-end de juin, beaucoup d’occasions de porter les couleurs du club, et notamment pour nos plus jeunes, qui étaient conviés à un tour multi-départemental du challenge équipathlé à Tourlaville. On sait que depuis le début de la saison, les cadres peinent à mobiliser les benjamins-minimes, mais ce sont tout de même trois équipes qui ont représenté le MACS ce samedi ; et tant pis pour les absents, au vu des conditions favorables !

Les quatre benjamines ont dignement assuré une neuvième place avec 249 points, et des performances homogènes. Ainsi Maelys Godefroy pulvérise son record au 1000 m (3’36’’70) et du coup gagne 13 points au triathlon (63, avec 5.70 m au poids et 3.18 m en longueur) : quatre records personnels sur quatre épreuves ! Anaïs Martin confirme ses bons débuts du 13 mai en gagnant encore 4 points (67 au total); elle choisit le disque, et avec raison puisqu’elle gagne son concours et marque 23 points (17.07 m) ; autre record au triple saut (8.18 m) et presque aux haies (10’’22). Fatumata Dembélé progresse également, de 7 points (59) et presque le niveau R6 ! En retrouvant ses 7.11 m au poids de Coutances, elle serait à plus de 60 car elle ne lance qu’à 5.51 m. Mais c’est compensé par deux records personnels au 50 m (7’’84 et trois dixièmes de mieux) et au triple saut (7.44 m). La quatrième équipière est Camille Coulon, qui dépasse elle aussi les 50 (56 points), avec 10’’32 aux haies, 1.15 m en hauteur et 5.68 m au poids. Ce quatuor de choc conclut avec un relais 4 x 60 m en 37’’04.

L’équipe minimes filles comportait également quatre jeunes, avec quelques ambitions puisque certaines sont dans les meilleures régionales. Loïeza Le Dévéhat accomplit un petit exploit au 50 m : 6’’90 ! C’est le nouveau record minimes-cadettes du club, qui améliore notamment le temps de Mathilde Beaumier ! Cette dernière avait réussi 6’’86 en… juniors ; quand on se rappelle ses performances estivales, on peut qu’être impressionnés par le temps de notre jeune sprinteuse. Avec 1.40 m en hauteur et 15.92 m au disque, Loïeza égale ses 85 points des scolaires, et se classe 14ème (un total R2 : c’est dire le niveau général). Marion Larsonneur connaît moins de réussite en hauteur, avec un concours prématurément interrompu à 1.43 m ; cela arrive, sachant qu’elle améliore ses records en longueur (4.42 m ) et sur le 50 m haies (9’’47) ; avec 80 points au total, elle remplit son contrat. Thaïs Fenouillère parvient à 76 points : si elle n’a pas encore retrouvé son temps de cet hiver, son 3000 m marche lui rapporte 37 points (18’18’’14), et elle complète avec deux lancers : 17.22 m au disque et 14.87 m au javelot (record personnel). Une technique qui s’affine, car Thaïs est encore fine… Et un potentiel pour dépasser les 80 points. Quant à Wena Horel, une journée mi figue-mi raisin, puisque si elle descend de 14 centièmes son record sur 100 m (14’’00), elle en reste à 9.47 m au triple saut et 7.10 m au poids, ce qui explique son total de 74 points, à dix points de son triathlon de Coutances : là encore le potentiel est nettement au-dessus. Cette équipe soudée et homogène termine 5ème avec le bon total de 314 points, et un probant 4 x 60 m en 34’’30.

Les plus malheureux devaient être nos benjamins, car ils n’étaient que deux ! Comment espérer quoi que ce soit par équipes face aux bataillons des grands clubs ? Mais pour autant Manolo Blin et Timon Lemoine se sont bien battus et ont profité de la concurrence. Ainsi Manolo explose-t-il les scores au triathlon : 85 points et quatre records personnels ! Il franchit la barre des 4 m en longueur (4.03 m), court son 50 m en 7’’75, et remporte son concours de javelot : 31.43 m, et plus de 30 m comme c’était prévisible. Timon progresse encore plus nettement : ses 58 points constituent  un total inespéré. 8’’42 au 50 m, 3.52 m en longueur et 19.10 m au javelot : là aussi autant de records personnels. Sérieux et régularité à l’entraînement : rien de mieux pour obtenir des résultats. 143 points pour le duo : avec deux autres athlètes équivalents, le MACS était troisième… Mais pas de regrets : ce groupe de dix jeunes motivés a dignement porté le maillot rouge et blanc !

Partenaires