France CA-JU : la déception 37

Finalement aucun de nos trois jeunes sélectionnés n'aura réussi à tirer son épingle du jeu.

Marion LARSONNEUR, suite à une confusion, fait faux bond. De toute façon, cela aurait été difficile, et on l'attend l'an prochain au moins aussi haut.

William MOULIN n'a pas réussi son pari. Un seuil de qualification à 57 m 50 mais un repêchage nettement plus facile et à sa portée : le dernier pris lance à 50 m 98. Peut-être trop de sagesse pour "Will", qui valide trois essais mais ne dépasse pas 48 m 38. Là encore, l'an prochain sera une nouvelle chance de briller ; rappelons qu'il en était resté aux qualifications en cadets 1 et que l'année suivante il avait fini septième...

Baptiste GUERAND, comme espéré, passe les qualifications. Une performance requise à 15 m 10 était un peu forte, comme souvent, mais Baptiste en sautant 14 m 70 réalise le neuvième plus long saut et se retrouve dans les treize retenus (pas douze car un Japonais  se promenait par là !). Tous les "plus de 15 m" sont dans le lot. Las, Baptiste doit déclarer forfait ; avec les petites blessures et les événements déstabilisants, il n'aura pas été servi par la chance durant cette saison estivale.

Nos athlètes jeunes et moins jeunes sont maintenant en vacances sportives, à l'exception de Marion LARSONNEUR et Elyse PREVOST, retenues pour le match interligues cadettes samedi prochain 13 juillet à Tours. Un repos bien gagné après une saison longue et fertile en rebondissements (et pas seulement au triple saut !).

 

Partenaires

  • Sobhi Sport
  • Meubles Sébastien
  • Crédit Agricole
  • Communauté de communes