Nos athlètes aiment les France d'hiver ! 52

D'ores et déjà un bilan très positif pour cet hiver, et d'abord en cross:

-- l'équipe seniors hommes du MACS qualifiée aux France de cross de Vittel le 10 mars prochain;

-- au classement individuel, Marin BLONDEL (seniors), Maxime CHARTOIS et Alexandre LESAULNIER (espoirs), tous trois membres de l'équipe, auront une carte à jouer. Marin a su embrayer sur le cross après ses excellents temps sur la route et en salle, et le jeu va consister à garder une forme optimale encore un peu, ce qui n'est pas facile ; mais on le sait déjà "pointu". Même chose pour Maxime, qui s'est testé avec bonheur en salle et est moins "sorti" cet hiver sur la route depuis ses 31'19'' d'octobre. Quant à Alexandre, ses petits soucis tendineux ne l'ont apparemment pas trop gêné, et s'il va falloir "doser" un peu, on le sait très investi pour se préparer au mieux à l'échéance vosgienne.

-- Alexandre SUTEAU "evergreen" en est à son troisième France de cross en masters, après Saint-Galmier et Plouay ; il voudra réitérer son très bon rang de l'an dernier (49ème). Chaque saison apporte son lot de petits ennuis physiques, dus notamment au gros travail à l'entraînement, mais Alexandre est passé maître dans la gestion de sa préparation.

Pour la salle, là encore des athlètes en pointe:

-- Constance LEBAS, qualifiée au triple saut espoirs, mais qui a dû s'abstenir ; on la retrouvera au printemps pour d'autres exploits, d'autant qu'elle accomplit un gros travail foncier depuis plusieurs mois. Elle va pouvoir participer à des épreuves combinées !

-- Baptiste GUERAND, déjà 9ème aux épreuves combinées, et qui après avoir frôlé la qualification aux Elite au triple saut, devrait pouvoir réussir un bon coup aux France juniors de Liévin dimanche 24 février à partir de 12 h 10 ! Il occupe en effet le troisième rang au bilan... Baptiste est également dans la liste en longueur, mais à une distance trop forte pour être pris (32ème)

-- Idem pour William MOULIN , 26ème dans la liste des qualifiables au poids, et qui ne devrait pas non plus être retenu pour les France de lancers longs en juniors (18ème au bilan hivernal). Mais rappelons qu'il n'est que première année, et aussi qu'il a subi une kyrielle de pépins physiques l'an dernier qui ont encore eu des effets sur sa préparation hivernale. Avec un printemps plus apaisé et au vu des performances de ces deux derniers mois, on l'attend avec confiance dans les meilleurs régionaux et plus, au poids comme au marteau !

-- Ce sera plus difficile d'aller aux France d'été pour Stanislas PREVOST, lui aussi sur la liste des lancers longs hivernaux au marteau (36ème, donc là encore trop loin), mais sait-on jamais ? Les progrès de l'an dernier alliés à un travail considérable tout cet hiver lui font espérer au moins la ligne des 50 mètres, qu'il a franchie en cadets puis en juniors.

Partenaires

  • Sobhi Sport
  • Meubles Sébastien
  • Crédit Agricole
  • Communauté de communes