régionaux Benj Min : l'envol de Reuil 90

 

Quelle éclosion ! Marion Larsonneur a réalisé un petit exploit ce dimanche 18 mars à Val-de-Reuil, en devenant championne régionale minimes de la hauteur. Déjà, gagner un titre dans le contexte bien plus concurrentiel de la Normandie réunifiée, c’est quelque chose, mais elle y a mis la manière : 1.56 m ! Quelques frissons dès 1.41 m, sa première barre, mais du sang-froid et la victoire face aux meilleures minimes normandes. Le record du club de Nathalie Lefèvre est battu, et cette performance place notre jeune athlète dans la tête du bilan français. Ainsi l’an dernier sur toute la saison (salle et plein air), elle aurait été classée 39ème sur 2343 … Même impression pour Loïeza Le Dévéhat : après une série en 7''06, la médaille d’argent au 50 m et ex-aequo avec la première : 4 millièmes d'écart ! Ses 7’’00 , outre un nouveau record du club (et l’ancien appartenait à Mado Hue en 7''07…) la situent l’été 2017 au 92ème rang national sur près de 4000 athlètes. Quand on se souvient que les deux anciennes ont participé ensuite à des France en cadettes et en juniors, c’est riche d’espérances pour l’avenir. Mais nos deux jeunes pourront déjà s’épanouir à loisir pendant les compétitions estivales de cette année. Avant cela, récompense méritée, elles sont retenues en équipe de Normandie pour un match interligues le week-end prochain !

Pour leurs camarades, c’est plus mitigé, à cause de l’adversité ! En tout cas c'est ce que nous a confié notre envoyé spécial et entraîneur Fabrice Barbey, avant que les résultats ne paraissent. Thaïs Fenouillère, qui avait opté pour ces régionaux au lieu d’aller aux critériums nationaux de Mérignac, doit s’en repentir : il est possible qu'un problème dans le comptage des tours lui attribue finalement un temps de 17’59”23 au 3000 m marche, loin de son record officiel, de son potentiel et de sa forme du moment ; mais elle a semble-t-il également connu quelques douleurs, alors il faudra vérifier... Elle termine quatrième, puisque la marche en Normandie est d’un niveau élevé : cinq minimes normandes dans les vingt premières Françaises ! Et un temps sous les 17 minutes sera pour la prochaine occasion. Wena Horel réussit un honnête concours de triple saut en retombant à 9.71 m ; elle décroche une place d’honneur (7ème) et confirme ses 9.83 m de février. Elle a peut-être quelques regrets, sachant que le bronze se situe à 9.90 m. Sachant qu'elle pourrait elle aussi être retenue en équipe de ligue, cela va lui donner de l'appétit ! Maëlys Godefroy se contente de 3’47’’90 au 1000 m benjamines, et obtient la 16ème place, mais elle gagne une précieuse expérience, qui lui servira cet été, et elle a encore tout le temps devant elle.

Photos F.Barbey

 

Partenaires

  • Sobhi Sport
  • Meubles Sébastien
  • Crédit Agricole
  • Communauté de communes