Lancers longs : les médailles et l'exploit 61

 

Comme envisagé, nos athlètes ont lancé loin ce dimanche aux départementaux de lancers longs à Saint-Lô. Très loin même, puisque Maxime Fréret accomplit l’exploit du jour ! Venu avec l'objectif de réitérer ses 50.70 m de Rennes fin décembre, et en ligne de mire les 53 m minimum pour les France espoirs de cet été, Maxime atteint le premier dès son deuxième essai (50.08 m). Puis après deux essais corrects à 48.06 m et 49.60 m, notre lanceur de choc parvient à inclure dans son geste les petites corrections conseillées par l’entraîneur Fabrice Barbey : 54.11 m au cinquième essai. Le minimum est réalisé, et le record de Maxime (54.48 m, qui datait de juin 2016) est frôlé d’un rien. “Datait”, car il se transcende au dernier essai : 57.76 m ! Un jet fluide, rapide et puissant qui lui permet de réaliser la troisième performance nationale espoirs au bilan. Un bonheur n’arrive jamais seul : dès ce 28 janvier, Maxime a de bonnes chances de se qualifier pour les France d’été en juillet prochain (rappelons qu’il y a un minimum, mais aussi un critère de rang national : les 16 meilleurs !), et qu’ accessoirement il sera sans nul doute retenu pour les France d’hiver de lancers longs. Hélas, des obligations scolaires l’empêchent de se rendre à Millau les 24-25 février prochains. Mais quelle satisfaction de voir que le travail à la musculation et en technique est récompensé ! Et en bonus un double titre de champion de la Manche espoirs-seniors.

D’autres bons points pour nos athlètes, même si les records sont restés bien accrochés. Ainsi notre autre lanceur d'élite William Moulin demeure insatisfait au marteau : 55.73 m “seulement”... Sauf qu’il confirme ses 57.07 m de décembre, et qu’il se classe lui aussi troisième national, en cadets ! Vous avez bien lu, le BAC a deux lanceurs dans les trois meilleurs Français de leur âge ! Et on n’oublie pas Baptiste Guérand au triple saut, qui est à leur niveau !  Au disque, William en reste à 37.57 m, mais là aussi il a du potentiel, et avec le travail technique du printemps on peut s’attendre à des étincelles. Et deux titres de plus pour notre tourneur sur béton !

Moins heureux cette fois-ci , Elyse et Stanislas Prévost s’en tirent néanmoins avec honneur, mais sont handicapés par des problèmes de dos. “Stan” gagne le disque (33.03 m), mais préfère s’arrêter au marteau, après deux jets non valides ; Elyse termine deuxième du disque (24.96 m tout de même) et du marteau (28.29 m), qu’elle doit elle aussi arrêter avant la fin ; mieux vaut renoncer sagement que risquer une blessure. Quant à Wendy Moulin, un 24.36 m au disque (troisième) la laisse un peu sur sa faim, car elle tutoie son record de novembre (24.38 m), tout comme au marteau (26.76 m contre 26.82 m),mais elle doit se rassurer : au vu des concours de l’automne dernier et de son travail en musculation, elle a également un bon potentiel, qui ne demande qu’à se manifester à la prochaine occasion.

Une bonne nouvelle pour finir : le doublé de nos deux benjamins au javelot. Coachés par Maxime (sans parler du maillot !) et encouragés par tout le groupe, Manolo Blin et Timon Lemoine découvrent avec succès la compétition: leurs jets respectifs (29.07 m et 17.95 m) concrétisent leur présence régulière à l’entraînement, et les grands progrès accomplis depuis leur arrivée au club.

Sept titres et douze médailles au total, un bilan flatteur, même si l’opposition a pu être clairsemée, mais plein d’espoirs (jeu de mots ?) pour la suite !

Photo TD : déclencheur trop lent pour le lanceur !

Partenaires

  • Sobhi Sport
  • Meubles Sébastien
  • Crédit Agricole
  • Communauté de communes