Pré régionaux Mondeville 82

Remise en jambes ce dimanche 10 décembre pour quelques-uns de nos sprinters-sauteurs, en vue des prochains championnats en salle. La saison va en effet débuter dès le week-end prochain avec les départementaux à Cherbourg, et les régionaux sont prévus dès le début de janvier.

Toujours en tête, Baptiste Guérand réalise encore une fois un concours solide et homogène, avec six essais au-delà des 14 mètres, dont un meilleur à 14.71 m. De la même façon, il saute 6.37 m en longueur, avec ses six tentatives entre cette marque et 6.23 m ! Du régulier ! Et on peut déjà espérer des France à Val-de-Reuil fin février, en regardant le bilan FFA junior qui comporte… trois années ! Est-il dans les seize premiers ? Sans doute, mais tant que la FFA mélangera les dates de bilan, de saison et de catégorie, ce sera la confusion (pour ne pas dire autre chose…). Accessoirement, Baptiste améliore aussi le record de Normandie cadets en salle, alors qu’il est déjà junior, car pour les records la date limite c’est le 31-12 ! Ubuesque.

Un autre sauteur émérite (re)pointe le bout du nez : Hugo Adam se classe deuxième du concours de triple saut, avec 13.35 m, et un peu plus de réglage ; en longueur il préfère stopper après un premier essai à 5.03 m. C’est vrai qu’il court aussi le 60 m  (en 7’’49), et qu’avec des études  qui absorbent son énergie, ce n’est pas facile. Il aurait même perdu quelques kilos (de muscles n’en doutons pas) : un mode de régime inattendu, et pas forcément bienvenu quand on veut “performer” !

Nos deux autres sprinters de pointe étaient là également. Théo Feuillet se contente de 7’’78 au 60 m, encore éloignés de ses 7’’52 de l’an dernier, mais c’était fin janvier… Idem pour ses 5.24 m en longueur. Matisse Hébert connaît la mésaventure la plus fréquente en sprint : la disqualification ! Sa deuxième course, accomplie sans opposition puisque sans temps au premier tour, est donc méritoire : en 7’’59 il n’est qu’à 11 centièmes de son record.

En féminines, seule Elyse Prévost représentait le club; elle “cale” cette fois-ci à 2.20 m à la perche, mais là encore on est tôt dans la saison, et en plein travail foncier ; et puis à cause du vent, les perches étaient restées à Coutances, et même avec un prêt de perche, notre jeune perchiste n’a pas réussi à s’adapter. Nos deux autres athlètes habituées des  tartans, Constance Lebas et Alice Leverrand, s’étaient inscrites mais n’ont pas pris part à leurs épreuves de prédilection; seule Alice participe à un concours de longueur le samedi à Val-de-Reuil (avec un honnête 4.85 m).

Partenaires

  • Sobhi Sport
  • Meubles Sébastien
  • Crédit Agricole
  • Communauté de communes