Marteau nitruant à Aunay 117

Encore des performances de grand qualité pour notre groupe lancers ce 25 novembre à Aunay-sur-Odon. En particulier en masculins, ils ont frappé fort au marteau ! William Moulin lance son engin à 54.54 m et améliore le record du club cadets qui lui appartenait déjà, dans une série avec quatre jets à plus de 52 m. En outre il grimpe encore un peu dans la hiérarchie nationale, puisqu’il est maintenant 17ème au bilan français. A noter que douze athlètes devant lui ne sont plus cadets : ben oui, la FFA persiste à afficher un bilan par année civile ! Avec cet aspect des choses, on se rend compte que le jet de William peut lui faire espérer une qualification aux France d’hiver de lancers longs, car il est à cette date le 5ème cadet français ! Au poids il se “contente” de 13.13 m , mais il réussit un très bon disque, ses 40.11 m constituant la deuxième performance de sa jeune carrière, et une place dans les vingt premiers au bilan cadets réel.

Autre résultat percutant : Stanislas Prévost en réglage parvient à assurer son dernier jet, et réussit 45.64 m, là encore un record du club, en espoirs. Même si ses séries demeurent encore irrégulières techniquement (en tout cas par rapport au secteur : la distance y est !), on sent un gros potentiel avec ce jet qui le situe 27ème au bilan national de sa catégorie (et mieux si on enlève les sept espoirs qui ne le sont plus !). Toujours au marteau, satisfaction supplémentaire pour l’entraîneur Joël Becaert avec Elyse Prévost (la soeur), qui enfonce le clou et progresse de plus de trois mètres : ses 31.55 m concrétisent un travail assidu et la font grimper dans la hiérarchie régionale. Et ses 25.40 m au disque nous rappellent qu’elle a des atouts aussi dans cette spécialité.

Moins à son avantage cette fois-ci, Wendy Moulin (la soeur) envoie le marteau à 23 m, le disque à 24.38 m et le poids à 8.19 m ; mais tout comme Elyse elle vient de passer cadette, et le travail de musculation de l’hiver paiera au printemps. Delphine Moulin (la mère) lance le poids à 7.16 m et le marteau à 26.02 m, à petite distance de ses records : là encore une fois l’effet de la musculation “avalé”, on peut prédire des progrès à venir dans tous les lancers. Tant mieux pour l’équipe interclubs du MACS, singulièrement renforcée en lanceuses et lanceurs cette saison !

Partenaires

  • Sobhi Sport
  • Meubles Sébastien
  • Crédit Agricole
  • Communauté de communes