Lancers : ils ont d'Aunay à Aunay 31

 

 

Ce samedi 30 septembre, une délégation de nos jeunes lanceurs s’est rendue à Aunay-sur-Odon, à la recherche de performances, soit pour finir en beauté la saison estivale, ou encore leur passage dans une catégorie, soit pour préparer les équipathlé cadets. Et avec des tours ils ont trouvé la bonne ligne ! Une technique pas toujours parfaite, mais ce qui prévaut c’est l’efficacité...

Wendy Moulin profite d’une de ses dernières sorties en minimes pour améliorer ses records personnels au marteau (26,82 m, plus de quatre mètres gagnés !) et au disque : dans ce dernier cas, elle franchit pour la première fois les 30 m (30,02 m) au cours d’une belle série avec six jets à plus de 27,84 m , alors que son record précédent était de 28,15 m ! Elle frôle le record du club, qui date de 1977 ! Moins inspirée au javelot (15,80 m ), elle expédie le poids à 9,22 m, confirmant ses progrès de 2017. Le MACS a de la chance : tout comme Elyse Prevost, elle passe cadette et elle renforcera utilement l’équipe interclubs l’an prochain. Dernier détail : faisant fi des choix et de la valeur des athlètes, la FFA ne laisse pas marquer de points clubs à Wendy; avec ses performances, elle serait du niveau R4 !

Les trois garçons ont connu des sorts divers sur leurs concours, mais le bilan est positif. Baptiste Guérand rappelle qu’il est aussi un lanceur de bon niveau : après un nouveau record à 41,60 m au javelot et une technique qui s’affirme, il gagne plus de deux mètres au marteau (42,50 m). Un disque un peu moins réussi (31,44 m) ne diminue pas la satisfaction de voir que le travail physique paye, comme au triple saut. William Moulin tourne, tourne, mais un peu vite : trop d’empressement l’empêche de concrétiser son potentiel physique. Si au disque il se contente de 34,58 m avec une série moyenne, au marteau son seul jet bien maîtrisé retombe à 52,17 m soit à un mètre de son record d’avril ; deux autres jets hors secteur témoignent de sa forme, et si les cadets vont en finale nationale à Blois, on peut espérer une grosse performance. Ses 13,13 m au poids sont de la même veine.

Dernière satisfaction riche de promesses malgré des détails encore à régler au marteau, Stanislas Prévost améliore le record du clubs espoirs à cet engin : ses 45,70 m sont maintenant à moins de deux mètres du record du club toutes catégories et le placent 25ème espoir français. Au disque, une technique mieux réglée mais malgré la fatigue de cette longue journée (muscu le matin : Stan il s' lasse pas !), 33,37 m tout de même.

Concluons en signalant que le MACS concourt avec honneur à la coupe des spécialités au marteau, qui se joue au total des jets estivaux des quatre meilleurs lanceurs : en effet si on rajoute les 42,06 m de Mathis Durand à Vernon, on aboutit à 183,49 m, un total très aunayte, même s’il est insuffisant pour une finale nationale. Trois lanceurs dans les 50 premiers de leur âge, on ne va pas se plaindre !

Partenaires

  • Sobhi Sport
  • Intermarché
  • Meubles Sébastien
  • La Pergola
  • Crédit Agricole
  • Communauté de communes