France cadets-juniors à Dreux 12

 

Une fin de saison profitable pour nos jeunes

Couronnement de la saison pour les cadets-juniors, ces France de Dreux l’ont été à maints égards. D’abord au vu du niveau dense et très élevé des compétitions : voir ainsi le triple saut juniors hommes, une spécialité bien représentée au BAC ! Et des luttes homériques : ainsi la superbe arrivée du 10 000 m marche juniors filles, conclu par un sprint acharné mais de toute beauté tant pour les deux premières places que pour le bronze. Des images plein la tête pour nos cinq jeunes, comme leur engagement.

Car si les fortunes ont été diverses, l’investissement a été complet. Avec la malchance pour Constance Lebas qui, tenaillée par des douleurs musculaires aux jambes, n’a pu défendre ses chances au triple saut juniors filles. Trois sauts non validés, et une amère déception alors que toute cette saison ses résultats (12.01 m en mai) et surtout un travail constant à l’entraînement pouvaient lui faire espérer une finale, accessible à 11.73 m cette année. Un regret pour tout le groupe de voir cette athlète très investie manquer l’objectif de sa saison.

Moins de déception pour Hugo Adam, toujours au triple saut, en juniors hommes. Un début de concours laborieux en qualifications, et un troisième saut honorable à 13.54 m pas si loin de ses 13.87 m record de la saison ; mais il fallait franchir 14.39 m pour se qualifier ! Quelle chance cependant, savourée par Hugo, de se mesurer directement à Raffin et Lamou, les deux recordmen de France cadet et junior en titre !

Satisfaction même si arrêt au premier tour aussi pour William Moulin : cadet première année (il n’aura seize ans qu’en août !), William ne s’en laisse pas compter. Après deux jets très encourageants à l’échauffement, il prend des risques aux deux premiers essais; le troisième plus “assuré” retombe à 51.06 m, à environ deux mètres de son record, mais pas de chance les douze qualifiés dépassent tous le minimum de 54.50 m pour aller en finale. Pas de regret donc dans ce contexte très relevé, et plein d’espoirs pour l’an prochain.

C’est le mot pour le futur espoir Maxime Fréret : pour sa deuxième participation au javelot en juniors, Maxime se présente expérimenté, avec des concours mieux maîtrisés cette année, mais aussi un entraînement moins poussé du fait d’études très prenantes. Belle surprise ! Avec 50.49 m et un concours bien géré, Maxime est le douzième qualifié pour la finale ! Las, trop tendu face à l’adversité et handicapé par une douleur au coude, il rate sa finale et ne peut valider qu’un seul jet à 44.71 m . Trop de stress et trop peu de confiance l’expliquent en grande partie, mais c’est une expérience précieuse pour les années futures, si ses études lui laissent assez de temps pour se préparer.

La meilleure place pour Baptiste Guérand, qui pouvait viser une finale au vu de son classement au bilan du triple saut cadets. Des qualifications laborieuses et une cheville douloureuse le laissent à 14.03 m, en deça de son niveau habituel mais à une performance suffisante pour être finaliste. Le lendemain, Baptiste, sans doute pas totalement remis d’une récente entorse, parvient à l’arraché, avec le moral de “guerrier” qu’on lui connaît, à sauter à 14.28 m au 3ème essai : il est septième, et retenu pour les trois essais de plus ! Tout le groupe des Coutançais se met alors à espérer, mais victime au quatrième essai d’une grosse contracture, Baptiste préfère sagement abandonner. Il reste septième, sans trop de regret car dépasser le sixième à 14.80 m nécessitait qu’il améliore son record de Normandie, derrière lequel il aura couru toute la saison ! Mais comme William au marteau,et à l’inverse des juniors, Baptiste a encore le match inter-ligues pour s’y attaquer : au vu de sa brillante saison et de l’épisode de juillet 2016 (déjà 14.65 m), c’est à sa portée !

Baptiste s'élance pour ses 14.28 m

Maxime lors des qualifs

Partenaires

  • Sobhi Sport
  • Intermarché
  • Meubles Sébastien
  • La Pergola
  • Crédit Agricole
  • Communauté de communes